Disparition de Fiona: «Il frappait Cécile et levait la main sur les petites»
Actualisé

Disparition de Fiona«Il frappait Cécile et levait la main sur les petites»

Des proches de la mère de Fiona sont revenues sur les rapports qu'elle entretenait avec son compagnon, en marge d'un rassemblement organisé dimanche en mémoire de l'enfant.

par
leo

Une centaine de personnes se sont réunies dimanche après-midi à Clermont-Ferrand (F) pour rendre hommage à la mémoire de Fiona, dont le corps n'a toujours pas été retrouvé, malgré les recherches, interrompues samedi et dimanche.

Présentes sur place, des amies de Cécile B., la mère de la fillette de 5 ans, ont évoqué la vie qu'elle menait avec son compagnon, Berkane M. «C'était une bonne mère, jusqu'à ce qu'elle rencontre Berkane, il faut le dire», a assuré l'une d'entre elles à BFM.TV. «Les gens la jugent sans la connaître», poursuit-elle avant de parler des problèmes de drogue de Cécile B.: «Pendant ses deux premières grossesses, même si elle a pu prendre des trucs avant, elle a toujours arrêté», raconte-t-elle. Toutefois, l'influence de son compagnon semblait avoir été forte sur la consommation de la mère de 25 ans: «Berkane la forçait, je l'ai vu faire, témoigne son amie. Il l'a forcée à prendre des produits devant moi.»

Un homme décrit comme violent

Une autre connaissance de Cécile B. parle, elle, d'un homme violent, qui battait sa compagne et les fillettes: «Il frappait Cécile, explique-t-elle. Il levait la main sur les petites aussi.»

Vendredi, la grand-mère maternelle de Fiona et de ses cadets a porté plainte, après avoir découvert des traces de coups sur la tête d'Eva, la petite soeur de Fiona, âgée de 2 ans, apprenait-on dimanche.

Enterrée dans une forêt

Depuis le mois de mai, Cécile B. affirmait que Fiona avait disparu dans un parc de Clermont-Ferrand, mais lors d'une garde à vue mercredi, elle a fini par avouer que sa fille était décédée sous les coups de son beau-père Berkane M. lors d'une soirée arrosée avec des amis, la veille ou l'avant-veille du 12 mai, date supposée de la disparition de la petite fille. Paniqué, le couple aurait alors enterré l'enfant dans une forêt, sous les yeux de sa petite soeur.

Mère et beau-père inculpés

Jeudi soir, Berkane M. a été mis en examen pour «coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans l'intention de la donner» sur mineure de moins de 15 ans et par personne ayant autorité, un crime passible de 30 ans de réclusion.

Cécile B. a été inculpée pour «non-assistance à personne en danger», «recel de cadavre», «dénonciation mensongère d'un crime» et «modification d'une scène de crime».

Ton opinion