Bâle-Campagne: Il fraude l'AI et devra rembourser 250'000 fr.
Actualisé

Bâle-CampagneIl fraude l'AI et devra rembourser 250'000 fr.

Le Tribunal fédéral a confirmé la semaine dernière une peine de prison de 3 ans et demi prononcée contre un quadragénaire de Diepflingen ayant perçu illégalement des rentes AI durant près de dix ans.

par
ofu
Le prévenu devra rembourser les 242'000 francs empochés illégalement.

Le prévenu devra rembourser les 242'000 francs empochés illégalement.

Keystone

Un homme de 43 ans, domicilié à Diepflingen (BL), a mené la belle vie sur le dos des contribuables jusqu'à ce que les autorités commencent à émettre des doutes. Depuis 2005, le quadragénaire percevait en effet des rentes AI en raison d'une évaluation psychiatrique attestant qu'il ne pouvait pas travailler, rappelle ce lundi la «Basler Zeitung».

Mais, après plusieurs années, les autorités ont commencé à douter de sa sincérité et ont commencé à l'observer. Cette enquête ainsi que la perquisition de son domicile avaient permis de révéler que l'homme avait simulé ses dépressions. Tout comme une blessure au bras.

Des photos compromettantes

Interrogé en juillet 2015 par les juges du Tribunal pénal de Muttenz (BL), l'accusé avait assuré à la Cour qu'il souffrait toujours de la guerre en Bosnie, qu'il traversait une longue période de dépression et qu'il souffrait de troubles somatoformes douloureux – des troubles psychiques qui entraînent des troubles physiques.

Les juges l'avaient malgré tout condamné à 3 ans et demi de prison pour escroquerie par métier, notamment en raison de photos le montrant tout sourire à Europa-Park ou en train de jouer au basket avec ses enfants. Le quadragénaire avait également été observé en train de passer du bon temps en Egypte et en Bosnie. Dans sa décision, la Cour avait également condamné l'homme à rembourser les 242'000 francs empochés illégalement. Après le tribunal cantonal, le Tribunal fédéral a confirmé cette peine la semaine dernière.

Ton opinion