Vernier (GE): Il grille des merguez au foyer des Tattes, il est suspendu

Publié

Vernier (GE)Il grille des merguez au foyer des Tattes, il est suspendu

Un employé a cuit des saucisses et fumé dans un local du centre. Cela n’a pas plu à la direction, après l’incendie qui avait ravagé le lieu en 2014.

Image d’illustration. 

Image d’illustration. 

Pexels

Une enquête administrative a été ouverte après qu’un employé a bouché le système d’alarme incendie dans un local du centre de requérants d’asile des Tattes à Vernier. Selon les informations de la «Tribune de Genève», l’homme aurait été convoqué le 3 octobre dernier. Celui qui œuvre dans l’intendance aurait avoué avoir fumé des cigarettes et grillé quelques merguez. Le fonctionnaire est pour le moment suspendu par l’Hospice général, tout en continuant de toucher son salaire. 


L’employé a reconnu avoir commis une faute. Selon l’avocat de ce dernier, Me Robert Assaël, l’incendie de 2014 qui avait fait un mort a poussé la hiérarchie du foyer à prendre la décision radicale de le suspendre. Son client aurait «été surpris par l’ampleur de la fumée dégagée par la cuisson. Dans l’urgence, et pour éviter de faire déplacer pour rien les pompiers, il a mis des gants (ndlr. dans le conduit du système de détection d’incendie), oubliant de les enlever».

Rappel des faits

(lch)

Ton opinion