Elections fédérales 2015: Il incite les gens à voter UDC en leur offrant un bon
Actualisé

Elections fédérales 2015Il incite les gens à voter UDC en leur offrant un bon

Le Ministère public zurichois a ouvert une enquête pénale contre un tatoueur. L'homme aurait offert des bons de 20 francs à ses clients pour qu'ils donnent leur voix au parti agrarien.

par
ofu

A trois jours des prochaines élections fédérales, le site Watson révèle un cas de corruption électorale dans le canton de Zurich. Le propriétaire d'un studio de tatouage est accusé d'avoir incité ses clients à voter pour le parti agrarien.

Tout a commencé par un message publié récemment sur Facebook par Renato W.*, un sympathisant de l'UDC et ami du tatoueur. Dans son post, il le remercie d'avoir lancé une action pour inciter ses clients à voter pour le parti de droite. «Il a offert un bon de 20 francs valable pour un tatouage à chaque personne qui a rempli la liste de l'UDC dans son studio et qui l'a postée ensuite sous ses yeux. Merci à mon ami qui est parvenu à motiver 154 personnes à voter UDC.»

Deux personnes ont été interrogées

Contactée, la porte-parole du Ministère public zurichois, Corinne Bouvard, a confirmé à Watson qu'une enquête pénale pour corruption électorale (voir encadré) avait été ouverte contre le propriétaire du studio de tatouage. Elle a précisé que deux personnes ont été interrogées sans préciser leur identité.

Corruption passive

Le patron du studio de tatouage a lui aussi confirmé à Watson qu'il avait bel et bien lancé une telle action dans son établissement. Il a cependant ajouté qu'il ne savait plus vraiment qui avait eu l'idée de le faire. Il a par ailleurs précisé que son but n'était pas d'acheter des voix, mais simplement d'inciter les gens à voter. «Les personnes ont rempli les bulletins volontairement. Une ou deux personnes ont même voté pour le PS. Je leur ai bien évidemment aussi donné le bon.»

L'action risque également d'avoir des conséquences pour les 154 personnes ayant accepté le bon du tatoueur. Interrogé par le site Watson, l'avocat Jakob Frauenfelder rappelle qu'elles risquent d'être poursuivies pour corruption passive.

Corruption électorale

Selon le code pénal suisse, toute personne ayant accordé un avantage à un électeur pour l'engager soit à exercer son droit de vote dans un sens déterminé, soit à donner ou à refuser son appui à une demande de référendum ou d'initiative, sera puni d'une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d'une peine pécuniaire.

Ton opinion