neuchâtel: Il jette son dossier médical en pâture
Actualisé

neuchâtelIl jette son dossier médical en pâture

Un patient qui s'estime victime d'une expertise de complaisance décide de tout déballer sur le web.

par
Eugenio D’Alessio

Opéré d'une sinusite chronique en février 1999 à Neuchâtel, intervention qui lui cause des douleurs qu'il dit persistantes, un patient neuchâtelois, A. B., demande qu'on reconsidère son expertise au vu des avis contraires de spécialistes consultés en Suisse et en Europe.

L'expertise de Rudolf Häusler, spécialiste du nez et des oreilles à l'Hôpital de l'Ile, à Berne, aboutit à la conclusion que le chirugien n'a pas commis de faute. Et les trois recours de A. B. auprès du Tribunal fédéral ont fait chou blanc.

Excédé, A. B. a décidé de passer à l'offensive en jetant en pâture tout son dossier sur le net (voir le lien ci-dessus): résumé des faits, documents médicaux, échanges de lettres entre avocats, tout y passe. Il va en outre envoyer une lettre ouverte électronique au professeur Häusler.

A. B. poursuit un seul objectif: obtenir une nouvelle expertise qui lui permettrait de toucher de nouveau les indemnités de l'assurance militaire. Il décrit le professeur Häusler comme un «personnage arrogant qui refuse d'entrer en matière et qui répond aux lettres avec une lenteur scandaleuse.

Pour sa part, le spécialiste de l'Hôpital de l'Ile s'indigne des menaces que A. B. aurait proférées à son encontre et du commandement de payer de 3,5 millions que le Neuchâtelois lui aurait envoyé. Et le professeur n'en démord pas: «En l'état actuel je ne changerais pas une ligne à mes conclusions. Mais j'ai proposé à A. B. de faire une expertise auprès d'un autre spécialiste.»

Ton opinion