Brésil: «Il la suivait jusqu’à l’arrêt de bus avec une arme»
Publié

Brésil«Il la suivait jusqu’à l’arrêt de bus avec une arme»

Un dealer de drogue est soupçonné d’avoir tué puis démembré son ex-copine, qu’il ne supportait pas de savoir heureuse sans lui.

Une jeune femme de 24 ans a disparu de manière brutale le 3 janvier à Rio de Janeiro. Peu avant qu’elle ne s’évanouisse dans la nature, Bianca Lourenco avait publié sur Twitter des photos d’elle en maillot de bain. «Si j’étais toi, je me détesterais certainement aussi», avait-elle écrit en légende. La police a ouvert une enquête après la découverte de plusieurs parties du corps de Bianca dans la favela où elle habitait.

Selon le «Sun», les proches de la victime accusent son ex-petit ami, un dealer de drogue, de l’avoir tuée. Les deux jeunes gens étaient sortis ensemble pendant environ un an et s’étaient séparés en août, sur l’initiative de l’individu prénommé Dalton. L’individu pensait que sa copine n’accepterait pas cette rupture, mais il a constaté qu’elle était plus heureuse sans lui, ce qui l’a rendu hors de lui.

Le père de la victime tente de parler au suspect

«Ce type la suivait jusqu’à l’arrêt de bus avec une arme pour l’empêcher de voyager. Il avait bouclé une avenue pour la kidnapper, mais il n’y est pas parvenu», témoigne un proche souhaitant rester anonyme. La tante de Bianca affirme être tombée sur Dalton en cherchant sa nièce. L’individu, qui était en train de boire, lui aurait avoué l’avoir tuée. Quand la famille de la jeune femme a cherché à savoir ce qu’il avait fait de son corps, son ex-petit ami a changé de version et affirmé qu’il n’avait rien à voir dans sa disparition.

Désespéré, le père de la victime est allé lui-même parler au dealer pour l’exhorter à parler. «Je lui ai demandé de m’aider s’il le pouvait. De me rendre le corps de ma fille, que je puisse au moins l’enterrer. Il dit à tout le monde qu’il l’a tuée, mais à moi, il n’avoue rien» confie-t-il à G1.

(joc)

Ton opinion