Saint-Gall: Il laisse filer son bateau tout seul: enquête
Actualisé

Saint-GallIl laisse filer son bateau tout seul: enquête

Un ancien wakeboardeur pro suisse risque d'avoir des ennuis avec la justice pour avoir pratiqué son sport sur le lac de Walenstadt alors que personne ne conduisait son embarcation.

par
Natascha Brazerol/ofu

«OK, on va faire du wakeboard, pas de souci!» C'est ce que dit Oliver Lawson dans une vidéo qui cartonne actuellement sur le web. Sur l'enregistrement, qui a récolté plus de 5 millions de clics sur Facebook et a été visionné plus de 10'000 fois sur YouTube en une semaine, on voit l'ancien pro suisse abandonner la barre de son bateau. Pendant plusieurs minutes, l'Alémanique – qui dirige une école de sports nautiques aux bords du lac de Zoug – s'amuse sur sa planche pendant que son bateau continue tout seul sa route sur le lac de Walenstadt (SG), écrit mardi la «Südostschweiz».

Sur la vidéo, on le voit surfer sur les vagues formées par l'embarcation sans aucune attache apparente fixée à son bateau.

C'est très dangereux

Un coup d'oeil sur les commentaires laissés par les internautes montre que les avis sont bien partagés. Alors que certains louent la prouesse du sportif, d'autres le critiquent au plus haut point et dénoncent son attitude dangereuse et irresponsable. «Que font les gens qui veulent t'imiter lorsque leur bateau commencera à partir tout seul? Ou s'il se dirige vers une foule de gens ou une famille avec des enfants? Je vous souhaite bien du plaisir lorsque la personne fautive dira qu'elle a vu ça chez vous et qu'elle vous a copié. C'est très dangereux», écrit ainsi une personne sur Twitter.

Un avis que semble partager la police cantonale saint-galloise. Après avoir visionné la vidéo, qu'un citoyen leur a fait parvenir, elle confirme: «Nous enquêtons depuis une semaine.» Tant que l'enquête est en cours, les forces de l'ordre ne peuvent pas encore évaluer quelles conséquences juridiques cette affaire pourrait avoir pour Oliver Lawson, explique le porte-parole Gian Andrea Rezzoli. Il précise néanmoins: «De manière générale, il est interdit d'abandonner le volant que ce soit celui de la voiture ou du bateau.» Une fois son travail accompli, la police se référa au Ministère public et au service de la navigation. Ce dernier devra décider si le wakeboardeur pourra garder ou non son permis de bateau.

Oliver Lawson injoignable

Contacté par nos collègues alémaniques de «20 Minuten», le directeur de l'Office saint-gallois de la circulation et de la navigation, Kurt Reich, rappelle: «Ce sont les mêmes dispositions que pour la loi fédérale sur la navigation intérieure qui s'appliquent pour le wakeboard.» Seul l'article 54 de l'ordonnance sur la navigation intérieure prévoit des règlements spéciaux pour ce sport aquatique (lire encadré).

Tous les efforts de nos confrères pour joindre Oliver Lawson sont restés vains.

Utilisation de skis nautiques ou d'engins analogues

L'article 54 de l'ordonnance sur la navigation intérieure prévoit notamment:

- Le conducteur du bateau remorqueur doit être accompagné par une personne chargée du service de la remorque et de la surveillance des engins et des personnes tractés.

- Le bateau remorqueur, le skieur nautique et les engins tractés doivent se tenir à une distance d'au moins 50 m de tout autre bateau et des baigneurs. La corde de traction ne doit pas être élastique ni être traînée à vide.

- Il est interdit de remorquer simultanément plus de deux skieurs nautiques ou engins.

Ton opinion