16.10.2020 à 19:25

FranceIl loue son appart sur Airbnb: plus de 40’000 francs de dégâts

Un homme, qui avait loué son bien en 2017, réclame un peu moins de 100’000 francs à la plateforme d'hébergement. La loueuse, une prostituée, risque jusqu'à deux ans d'emprisonnement.

de
adi

«Ça fait 20 minutes, j'ai l'impression que quelqu'un est en train de tout saccager». C’est ainsi que le propriétaire a été averti par sa voisine par téléphone à 22h30 un soir d’août 2017. L’homme, qui avait loué son bien sur Airbnb, se précipite à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) et découvre à son arrivée une scène chaotique dans son 45 m2, selon Le Parisien. Mobiliers brisés et éventrés, des taches partout, les portes défoncées. En outre, trois prostituées, visiblement sous l’emprise de drogue, l’accueillent sans ménagement en lui lançant un casque de moto à la figure. Il arrive tant bien que mal à récupérer les clés du logement en attendant la police.

Le constat est sans appel: l’appartement, qui venait d’être rénové, doit être remis en état. Pire, le bail locatif qui avait été signé et qui devait débuter le mois suivant est annulé. Le quinquagénaire a dû engager des travaux pour 38’000 euros, attestés par une expertise, auxquels s'ajoutent 32’000 euros de loyers non perçus, le logement n'ayant pu être loué pendant un an et demi.

Bataille juridique

«Airbnb s'engage à vous dédommager, en tant qu'hôte, afin de réparer ou remplacer vos biens endommagés ou détruits», indique la garantie hôte du site en 2017, qui inclut également «la perte de revenus de réservation». Mais, selon le lésé, la plateforme d'hébergement a fait des propositions de dédommagements, bien en-dessous des sommes réclamées. C’est pourquoi le propriétaire de 55 ans a décidé d'attaquer la plate-forme devant le tribunal… en Irlande, au siège européen de l’entreprise. La procédure est toujours en cours.

Concernant la loueuse, qui a reconnu les déprédations, elle comparaît vendredi devant le tribunal correctionnel de Nanterre. Elle risque gros: jusqu'à deux ans d'emprisonnement, 30’000 euros d'amende et le remboursement des dommages.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!