Aide humanitaire: Il manque 4,8 milliards de dollars

Actualisé

Aide humanitaireIl manque 4,8 milliards de dollars

Il manque 4,8 milliards de dollars (5,2 milliards de francs) pour répondre aux besoins humanitaires cette année, a affirmé mardi le secrétaire général adjoint de l'ONU John Holmes.

Au total, l'aide nécessaire se monte à 9,5 milliards de dollars (dix milliards de francs).

La détérioration de la situation humanitaire dans plusieurs pays depuis le début de l'année a accru les besoins d'1,5 milliard de dollars, a précisé le responsable des Affaires humanitaires de l'ONU.

Les besoins au Pakistan ont passé de 55 millions à 542 millions, au Kenya ils ont augmenté de 187 millions, au Sri Lanka de 114 millions, au Zimbabwe de 169 millions, en Irak de 103 millions et dans les territoires palestiniens de 341 millions.

Meilleur résultat

En dépit de la crise financière, les donateurs ne se sont pas détournés de leur devoir humanitaire, puisqu'ils ont versé pour les six premiers mois de l'année 4,6 milliards de dollars, 49% des besoins, souligne l'ONU. «C'est le meilleur résultat depuis toujours à cette période de l'année. C'est une bonne nouvelle», a-t-il dit.

En même temps, un plus grand nombre de personnes sont dans le besoin, 43 millions au total. Le montant demandé à la mi-année par les agences de l'ONU et quelque 500 ONG partenaires, soit 4,8 milliards, constitue ainsi un record.

»Il est clair que la crise économique touche les budgets des donateurs, mais elle frappe beaucoup plus les habitants des pays les plus pauvres», a déclaré John Holmes. «Si une fraction seulement des centaines de milliards de dollars promis aux institutions financières était versée pour l'aide humanitaire, ces appels pourraient être entièrement financés au profit des personnes les plus vulnérables», a-t-il ajouté.

Le Fonds d'urgence humanitaire (CERF) a permis de verser jusqu'ici 208 millions de dollars à des crises insuffisamment financées, comme la République démocratique du Congo (RDC), le Zimbabwe, la Corée du Nord, l'Ethiopie, le Tchad.

La Suisse au 14e rang

L'an dernier, les appels humanitaires de l'ONU, d'un montant de 6,3 milliard de dollars, avaient été financés seulement à hauteur de 46% à la fin juin.

Par rapport au Produit national brut (PNB), la Suisse est arrivée au 14e rang des pays donateurs de l'aide demandée par le canal de l'ONU en 2008. L'Arabie saoudite est devenue le premier pays donateur, devant la Suède, la Norvège, le Luxembourg, Monaco, Malte, l'Irlande, le Liechtenstein, le Danemark, les Pays-Bas, le Koweit, la Finlande, les Emirats arabes unis.

Suivent, après la Suisse, le Canada, la Grande-Bretagne, la Belgique, la Nouvelle-Zélande et les Etats-Unis.

(ats)

Ton opinion