Vaud: Il met en scène son rapt pour 500 francs de rançon
Publié

VaudIl met en scène son rapt pour 500 francs de rançon

En 2020, trois potes avaient simulé un kidnapping afin de soutirer de l’argent au père de l’un d’eux.

par
Christian Humbert
«Grotesque», le pseudo-enlèvement n’avait pas fait illusion.

«Grotesque», le pseudo-enlèvement n’avait pas fait illusion.

Istock

Des photos de son fils bâillonné, les mains liées dans le dos: ces images inquiétantes ont été transmises via WhatsApp à un père de famille. Elles étaient doublées de menaces de mort visant le jeune homme de 21 ans et de la demande d’une rançon de… 500 francs.

Un avis de disparition a été lancé l’après-midi du 1er juillet 2020. Mais, d’emblée, le père a émis des doutes sur cet enlè­vement, saisi de l’impression «d’être mené en bateau». Car ce ne serait pas la première fois que son garçon, souffrant d’un retard mental et ayant des mauvaises fréquentations, tentait de se procurer de l’argent de manière douteuse. La scène imaginée par les ravisseurs sera d’ailleurs qualifiée plus tard de «peu aboutie et grotesque».

En quelques heures, l’enquête a permis d’appréhender la fausse victime et ses deux comparses dans l’appartement de la mère de l’un d’eux. Le trio s’est vite mis à table: la mise en scène devait lui permettre de se faire de l’argent facilement.

Des regrets

La procureure aurait voulu savoir si le fils, désormais prévenu de tentative d’extorsion et de chantage, pouvait avoir été impliqué dans d’autres affaires pénales. Le Tribunal cantonal a toutefois rejeté sa demande de recherche ADN, contestée par l’intéressé. Et le 6 novembre, le père a retiré sa plainte et demandé le classement de la procédure, pour «absence d’intérêt à punir» le jeune homme. Ce dernier a émis des regrets et affirmé vouloir reprendre son suivi psychiatrique.

Ton opinion