Johnny Hallyday: «Il n'y aura pas d'autre tournée, c'est irrévocable»
Actualisé

Johnny Hallyday«Il n'y aura pas d'autre tournée, c'est irrévocable»

Le rocker français Johnny Hallyday a assuré mardi à Saint-Etienne, où il débutera sa tournée d'adieu «Tour 66 - M'arrêter là» en mai prochain, qu'il n'y en aura pas d'autre.

«Oui, c'est irrévocable parce que j'ai d'autres projets dans la tête», a déclaré le chanteur lors de sa conférence de presse, organisée en marge de l'inauguration du Zénith de Saint-Etienne, dont son producteur Jean-Claude Camus sera un des gestionnaires. Un Zénith où il n'a fait qu'une furtive apparition de quelques dizaines de secondes pour couper le ruban inaugural, au grand dépit des centaines de fans présents.

Interrogé sur un possible retour sur scène après ses adieux, comme l'a par exemple fait Tina Turner, Johnny Hallyday a été catégorique. «En 2009, j'aurai 66 ans. Ca me fera 50 ans de salles, avec tous ces jours partagés entre la scène et les hôtels. Il faut savoir s'arrêter pour faire autre chose. Et puis j'ai une famille maintenant», a-t-il expliqué.

«La décision d'arrêter je l'ai prise un jour où j'ai vu sur scène un artiste qui avait un peu dépassé l'âge. Cela m'a fait beaucoup de peine. Je me suis dit: je ne veux pas devenir comme ça», a expliqué le rocker sexagénaire, sans donner de nom.

Des moyens exceptionnels ont été déployés pour cette «tournée des stades», qui aura Christophe Maé comme guest star. Elle s'étalera de mai à juillet prochain, avec une cohorte de 80 semi-remorques, dix autobus et 250 personnes sur la route, de Saint-Etienne à Monaco, en passant par le Stade de France et ceux de plusieurs villes de province, mais aussi par Bruxelles et Genève.

Au moins un autre concert à l'étranger devrait suivre, celui au profit de l'Unicef, pour laquelle intervient sa femme Laeticia, à Madagascar le 15 septembre prochain. Il sera peut-être suivi d'un second au Vietnam, d'où est originaire Jade, sa fille adoptive.

«Johnny m'a dit: 'C'est mon dernier spectacle, je veux tout ce qu'il y a de plus beau et qui n'a jamais été fait. Donc 10 à 15 millions d'euros supplémentaires ont été alloués à cette tournée, soit pratiquement le double de l'habitude», a précisé Jean-Claude Camus.

«La musique, je continuerai à en faire autrement, tant que je serai vivant, tant que je serai debout; du cinéma aussi. Je voulais être acteur avant d'être chanteur. Mais j'ai envie d'interpréter des personnages qui m'intéressent», a annoncé le chanteur. (ap)

Ton opinion