Formule 1: Il n'y aura pas de championnat parallèle de F1 en 2010
Actualisé

Formule 1Il n'y aura pas de championnat parallèle de F1 en 2010

La Fédération internationale (FIA) du président Max Mosley et l'Association des écuries (FOTA) sont parvenues à un accord dans le conflit qui les opposait depuis plusieurs semaines.

«Il n'y aura pas de séparation mais un seul championnat en 2010. Nous avons trouvé un accord sur la réduction des coûts», a déclaré Max Mosley à l'issue de la réunion du Conseil mondial à Paris.

L'objectif est de revenir au niveau de dépenses qui était celui des années 90 d'ici deux ans», a-t-il précisé, dans un contexte de crise financière qui frappe aussi la F1. «Si nous y arrivons, la viabilité des équipes est assurée, a affirmé M. Mosley, ajoutant que «les nouvelles équipes seront aidées par les écuries existantes au niveau des châssis, des moteurs. Cela leur permettra d'être aussi compétitives que ce qui était attendu».

La FOTA et la FIA s'opposaient sur le règlement 2010, qui instaurait un budget plafonné à 45 millions d'euros soit 68 millions de francs (salaires des pilotes et dépenses marketing exclus) pour les écuries le souhaitant, qui en échange bénéficient d'indéniables avantages techniques. Les principales écuries, dont la prestigieuse Ferrari, avaient menacé de faire sécession en créant un championnat parallèle.

Max Mosley, Luca di Montezemolo, patron de Ferrari et de la FOTA, et Bernie Ecclestone, grand argentier de la F1, sont finalement parvenus à un compromis. Les écuries, par la voix de Luca di Montezemolo, ont affiché leur satisfaction, d'autant que les règles seront les mêmes pour tout le monde.

Avec les règles de 2009

«La Formule 1 est un sport fantastique qui doit être relancé et pas seulement protégé. Je pense que la décision que nous avons prise ce matin est importante. Nous garderons les règles de 2009, les mêmes règles pour tout le monde», a dit le patron de Ferrari.

L'accord porte non seulement sur les budgets et les réductions de coûts mais également sur les règlements techniques qui devraient évoluer en 2013, après la fin de l'accord qui lie actuellement les écuries à la holding de Bernie Ecclestone.

«Je suis évidemment très heureux que le sens commun ait prévalu, ce en quoi j'ai toujours cru, car l'alternative n'était pas bonne du tout», a dit ce dernier. «Et je suis très, très heureux que les équipes aillent dans le sens qui est d'arrêter de dépenser des sommes considérables.»

Mosley se retirera

A l'issue de la réunion, Max Mosley a également annoncé qu'il ne se représenterait pas à la présidence de la FIA, contrairement à ce qu'il disait il y a encore quelques semaines.

«La vérité, c'est que c'était prévu depuis longtemps. Je l'ai promis à ma femme, je l'ai promis à tout ne monde. Je vais avoir 70 ans et je suis assez vieux pour être le grand-père de tous ces pilotes», a plaisanté Max Mosley. (ats)

Ton opinion