Tennis: «Il n'y avait rien, pas de douche, pas de bain»
Actualisé

Tennis«Il n'y avait rien, pas de douche, pas de bain»

Stan Wawrinka ne comprend pas très bien le sens et l'application de la pause liée aux conditions extrêmes. Pour le reste, tout va bien.

par
Mathieu Aeschmann New York
Keystone

Stan Wawrinka, vous avez dû cravacher pour battre Ugo Humbert. Qu'est-ce qui a compliqué ce deuxième tour?

Un ensemble de facteurs. D'abord les conditions: une telle chaleur, c'est quand même assez brutal. Comme nous avons eu des températures plutôt fraîches et de la pluie lors de la tournée américaine, tout le monde vit un sacré choc thermique. Avec le vent qui tournait sur le court, ce n'était pas facile de bien bouger. Ensuite, la qualité de mon adversaire. Il a fait un très bon match, me donnait peu de rythme, installait ses schémas. Enfin, je ne sentais clairement pas la balle aussi bien que ces derniers temps. Pour toutes ces raisons, j'ai dû me battre et je suis ravi de m'en être sorti en quatre sets.

Est-ce qu'un match comme celui-là, dans des conditions aussi extrêmes, peut entamer votre capital physique pour le prochain tour?

On verra. Je pense que l'on pourrait être surpris dans les deux sens. C'est clair que j'ai 33 ans et que j'ai investi beaucoup d'énergie pour retrouver mon niveau après ma blessure. Mais j'ai pour la première fois l'impression d'arriver à 100% sur un Grand Chelem. Donc je pense qu'il y a de grandes chances que je m'améliore vendredi.

Justement, vous retrouvez Milos Raonic au troisième tour. Votre impression?

Je m'attends à un gros match. Milos a été freiné par des blessures ces derniers mois mais je trouve qu'il rejoue très bien. Et puis, son tennis est toujours compliqué à manoeuvrer. Il sert très fort, saisi chaque occasion pour t'agresser. Je sais déjà que je n'aurai que très peu de balles de break et qu'il me faudra les saisir. C'est un match excitant à jouer, je me réjouis.

Pouvez-vous nous dire ce que vous avez fait durant les dix minutes de pause accordée entre le troisième et le quatrième set?

Je voudrais surtout dire que cette règle des dix minutes me semble un peu bizarre. Elle pose plein de questions sans réponse. Premièrement, pourquoi une pause? Soit c'est dangereux de jouer et on suspend les matches, soit ce n'est pas dangereux et on continue. Ensuite, je ne comprends pas pourquoi elle arrive obligatoirement à la fin du troisième. Selon les rencontres, trois sets peuvent durer 1h30 ou 3h, il faudrait peut-être instaurer un peu de flexibilité. Enfin pour répondre à votre question, je ne pouvais rien faire de spécial car, sous le Grandstand, il n'y a rien: pas de douche, pas de bain froid (ndlr. technique utilisée par Djokovic et Fucsovics mardi). Donc je me suis changé, je suis allé aux toilettes. Et j'ai attendu qu'on y retourne Ce n'est d'ailleurs pas tout à fait normal de voir de telles différences de traitement entre les terrains.

Ton opinion