Médecin à Saint-Gall - Il n’avait pas reconnu les signes d’une thrombose: acquitté

Publié

Médecin à Saint-GallIl n’avait pas reconnu les signes d’une thrombose: acquitté

Après la mort de sa patiente en 2017, un médecin était accusé d’avoir modifié les données dans le protocole pour ne pas apparaître fautif. Il vient d’être acquitté.

Image prétexte.

Image prétexte.

AFP

La mort subite d’une femme, en 2017, a occupé la justice saint-galloise cette semaine. Un médecin a comparu depuis mardi devant le Tribunal d’arrondissement de Saint-Gall pour homicide par négligence et falsification de documents.

Concrètement, il était accusé de ne pas avoir reconnu les signes d’une thrombose et d’avoir modifié le protocole – après le décès de sa patiente – pour que sa faute ne soit pas reconnue. La justice a rendu son verdict. Finalement, les deux chefs d’accusation n’ont pas été retenus contre le médecin.

Omission de la patiente

Selon des expertises médicales, la femme est morte des suites d’une thrombose au niveau des jambes. Elles ont par ailleurs rappelé qu’on ignore à ce jour s’il existait des marques extérieures laissant penser à une occlusion de la veine. Pour finir, il est souligné dans les expertises que seul un quart des thromboses sont visibles extérieurement.

Par ailleurs, la patiente n’avais jamais informé son médecin qu’elle prenait la pilule. Cette information lui aurait pourtant permis de considérer une thrombose, notamment en raison de son surpoids. En ce qui concerne la falsification de documents, le juge a estimé que les preuves étaient insuffisantes pour une condamnation.

(lbu/ofu)

Ton opinion