Excédent des caisses fédérales: «Il ne faut pas le redistribuer à la légère»
Actualisé

Excédent des caisses fédérales«Il ne faut pas le redistribuer à la légère»

La président de la Confédération Hans-Rudolf Merz ne veut pas redistribuer à la population à titre de mesure conjoncturelle l'excédent de recettes de 4,6 milliards de francs attendu par la Confédération à fin 2008, comme le demande une motion de l'UDC.

Il ne faut pas agir à la légère, a déclaré samedi le ministre des finances sur les ondes de la DRS.

En fin de compte, il n'y a rien à redistribuer, souligne Hans-Rudolf Merz. L'excédent de recettes attendu pour 2008 est certes réjouissant, mais il sera vite compensé par des dépenses extraordinaire, pour le fonds d'infrastructure ou la caisse de pension de la Confédération par exemple. La proposition de le redistribuer à la population ne fait donc guère de sens et ne doit pas être prise à la légère.

Dans une interview à la SonntagsZeitung fin décembre, la ministre des affaires étrangères Micheline Calmy-Rey, estimant nécessaire un programme conjoncturel supplémentaire, avait jugé intéressante la proposition de l'UDC, car elle permettrait de stimuler rapidement la demande intérieure. La socialiste s'était ainsi distanciée de Hans-Rudolf Merz et de la ministre de l'économie Doris Leuthard, qui n'envisagent un nouveau programme conjoncturel qu'en cas de nécessité. (ap)

Ton opinion