02.08.2020 à 11:42

Valais

«Il ne regarde pas comme un séducteur, mais comme un prédateur»

Yannick Buttet est à nouveau sous le feu des critiques. Laude-Camille Chanton, présidente du Conseil général de Monthey, dénonce son attitude sexiste envers elle.

de
vsm
Yannick Buttet President de Collombey-Muraz, ex-conseiller national (PDC) lors de la séance du conseil general de Collombey-Muraz en 2018.

Yannick Buttet President de Collombey-Muraz, ex-conseiller national (PDC) lors de la séance du conseil general de Collombey-Muraz en 2018.

KEYSTONE

C’est mardi dernier après une soirée bien arrosée que Yannick Buttet se serait permis des remarques et des gestes déplacés, explique Laude-Camille Chanton, présidente du Conseil général de Monthey dans le quotidien «Le Nouvelliste». Un témoignage qui s’ajoute au passif du président de Collombey-Muraz. «À plusieurs reprises et malgré mes remontrances, Yannick Buttet a passé ses mains sur mon dos, mon cou et mes cuisses», signale la présidente. Et d’ajouter: «J’étais mal à l’aise. Il ne regarde pas une femme comme un séducteur, mais comme un prédateur. C’est très dérangeant». Le compagnon de Laude-Camille Chanton, Xavier Mottet, deuxième vice-président PLR du Grand Conseil, a également décidé de prendre la défense de son amie.

Quant à Yannick Buttet, il affirme que ses échanges avec la Montheysanne étaient plutôt cordiaux et sympathiques. Rien à voir avec une potentielle agression, donc. Il reconnaît toutefois que la soirée était passablement alcoolisée. Il dénonce également l’agressivité de Xavier Mottet à son encontre. Finalement, pour Yannick Buttet, cette affaire s’apparente surtout à une «instrumentalisation politique». L’ancien conseiller national s’explique: «Mon principal adversaire, le PLR Alexis Turin, est l’oncle de Xavier Mottet. Il vise la présidence de Collombey-Muraz et ce n’est pas un hasard si cette histoire a fuité dans la presse». Des affirmations jugées «gratuites» par Alexis Turin. «C’est désolant comme défense. Ce qui m’interpelle, c’est que son comportement n’a pas changé et qu’il fait de nouvelles victimes auxquelles vont toutes mes pensées et mon soutien».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!