Ueli Maurer au Conseil fédéral: «Il nous faut la meilleure armée du monde»
Actualisé

Ueli Maurer au Conseil fédéral«Il nous faut la meilleure armée du monde»

Ueli Maurer veut faire entendre la voix de l'UDC au Conseil fédéral tout en respectant la collégialité. Il se voit comme le conseiller fédéral «des petites gens». Le Zurichois souhaite aussi que l'armée suisse devienne la meilleure du monde.

«Je ne me renierai pas», a souligné d'emblée le conseiller fédéral fraîchement élu mercredi devant la presse. Mais pas question non plus de remettre en cause la fonctionement du gouvernement.

«Je suis contre l'extension de la libre circulation des personnes à la Roumanie et à la Bulgarie, je l'ai toujours dit; mais maintenant, je dois défendre la position du Conseil fédéral», a-t-il indiqué s'exprimant tout du long en allemand et devant se faire traduire certaines questions posées en français.

Cause du parti

Ueli Maurer ne s'attendait pas à être élu, a-t-il répété. Mais plus que ses intérêts personnels, l'ancien président de l'UDC suisse a tenu à mettre en avant la cause de son parti. L'UDC pourra à nouveau faire entendre sa voix au gouvernement et ses électeurs s'identifier avec ce collège.

Le Zurichois a affirmé qu'il ne dicterait pas sa conduite à son parti pas plus que ce dernier ne le fera avec lui. Les contacts seront étroits mais les rôles seront distincts. Le nouveau ministre de la défense ne compte ainsi pas empêcher l'UDC de lancer un éventuel référendum contre une révision de la loi sur l'armée autorisant les cours de répétition à l'étranger.

Meilleure armée du monde

A la tête du Département fédéral de la défense, Ueli Maurer s'est fixé un but ambitieux: «faire de l'armée suisse la meilleure du monde». Si un militaire sait pourquoi il fait du service, il est davantage motivé. Il faut que le citoyen-soldat se dise que d'aller à l'armée est quelque chose de bien.

Première mesure, faire en sorte que l'armée soit prête à intervenir rapidement. Une analyse des risques est nécessaire. Mais il s'agit aussi de donner une mission à l'armée, à savoir la défense du pays. Le nouveau conseiller fédéral n'exclu pas une hausse des crédits militaires.

Quant à un report de l'achat de nouveaux avions de combat pour remplacer la flotte de Tigers, Ueli Maurer analysera la question lorsqu'il aura pris possession de son bureau.

Défi à relever

Le Zurichois est conscient que son élection de justesse ne lui facilitera pas la tâche. «Je suis prêt aux critiques et à vivre avec la forte opposition» à sa candidature. «C'est un défi».

Quant à ses relations avec Eveline Widmer-Schlumpf, «la collaboration me paraît possible, même si nous ne sommes pas des amis». Ueli Maurer est en «froid» avec Samuel Schmid, mais le passage de témoin au département de la défense devrait se faire sans problèmes, d'après lui.

ATS/SDA

Les réactions en images: (vidéos: Didier Bender, 20minutes online)

$$VIDEO$$

Christian Levrat, président du PS: «La principale satisfaction pour nous, c'est la disparition politique de Christoph Blocher».

$$VIDEO$$

Christophe Darbellay, président du PDC: «Il faudra que Ueli Maurer tiennent ses promesses».

$$VIDEO$$

Hans-Rudolf Merz, futur président de la Confédération: «Je suis sûr que Ueli Maurer va respecter la concordance».

$$VIDEO$$

Guy Parmelin, conseiller national UDC/VD: «Ueli Maurer est quelqu'un qui fait la synthèse de tous les courants du parti».b>

$$VIDEO$$

Josef Zisyadis, conseiller national POP/VD: «Ce gouvernement est de droite et d'extrême-droite»

$$VIDEO$$

Luc Recordon, conseiller national Vert/VD: «Le résultat très serré montre que Ueli Maurer sera très à l'étroit dans son nouveau rôle».

$$VIDEO$$

Ueli Maurer sous haute sécurité

Les réactions dans la rue à Lausanne:$$VIDEO$$

Ton opinion