Cyclisme - Tour de Romandie: Il nous plaît bien ce Tom Bohli
Publié

Cyclisme - Tour de RomandieIl nous plaît bien ce Tom Bohli

La Suisse est en train de se découvrir une nouvelle génération de cyclistes course après course. Le St-Gallois de 23 ans a frôlé un immense exploit mardi.

par
Robin Carrel
Fribourg
Bohli portera mercredi le maillot de meilleur jeune du Tour.

Bohli portera mercredi le maillot de meilleur jeune du Tour.

Keystone/Jean-christophe Bott

Il est 15h31, mardi à Fribourg. Tom Bohli a choisi de partir tôt dans le court mais exigeant prologue dans les rues de Fribourg et «claque une pendule», comme on dit dans le merveilleux jargon cycliste. Il prend la tête de l'effort chronométré et attend. Le St-Gallois prend quelques minutes pour récupérer de cet effort ultra-violent de moins de six minutes et s'installe comme vous et moi devant la télévision et trépigne devant le dénouement.

Le coureur BMC était déjà heureux de sa prestation. Mais quand, quelques minutes plus tard, son coéquipier australien Rohan Dennis échoue quelques centièmes derrière lui, il commence à y croire. Quelques mètres plus loin, sa famille et ses fans, eux, ne s'y trompent pas. Alors qu'au sein de son équipe on commence à évoquer un top-10, voire une place dans les cinq premiers, ses supporters rêvent en couleur et surtout en jaune.

Mais voilà, après une centaine de minutes d'attente, Michael Matthews passe avec deux secondes d'avance au temps intermédiaire. Le puncher australien va finalement garder une seconde de bonus par rapport au rouleur de la formation du regretté Andy Rihs et s'offre l'étape. Le coup n'est pas passé loin, mais le résultat est furieusement prometteur. Le quatrième des derniers championnats de Suisse du chrono a regardé dans les yeux l'élite mondiale de la spécialité.

Il faut remonter au 1er février 2017 pour trouver un meilleur classement de la part de Bohli. Le Suisse s'était alors adjugé avec sa troupe américano-suisse le contre-la-montre final et par équipes du Tour de la Communauté de Valence... Autant dire que son résultat de mardi est un exploit exceptionnel. L'ancien Champion du monde et d'Europe de la poursuite sur piste chez les juniors confirme ainsi les attentes placées en lui et rejoint son compatriote Silvan Dillier, dans les rangs des espoirs helvètes qui ont passé un palier spectaculaire cette saison.

Tom Bohli

Le Suisse après son arrivée à Fribourg.

L'autre bonne nouvelle de la journée? L'attitude de Dillier à son arrivée sur la Place Georges-Python de Fribourg. Classé 17e à 14 secondes, dans le même temps que le favori et son ancien coéquipier Richie Porte, l'Argovien de 27 printemps, dauphin de Peter Sagan lors du dernier Paris-Roubaix, a pesté contre lui-même, le reste du peloton et même le monde entier. Le coureur d'AG2R ne parvenait pas à comprendre comment seize autres coureurs avaient eu l'outrecuidance de se classer devant lui, alors qu'il avait tout, absolument tout donné.

Après de longues années où le seul Fabian Cancellara avait tenu le haut de l'affiche en Suisse, la classe récente affichée par Dillier et Bohli, ainsi que la force démontrée par Stefan Küng lorsque celui-ci veut bien rester sur son vélo, promettent des lendemains qui chantent pour un pays qui a longtemps tremblé pour son avenir dans la discipline. Ajoutez-y les valeurs sûres que sont Steve Morabito et Sébastien Reichenbach et on se dit que, finalement, la futur de Swiss Cycling est assuré.

Ton opinion