Actualisé 22.06.2015 à 19:19

FootballIl paie encore les arriérés de salaire de Fabio Capello

Le milliardaire russe Alicher Ousmanov a prêté à la Fédération russe (RFU) les 300 millions de roubles (5,3 millions de francs) nécessaires au paiement des arriérés de salaire du sélectionneur de la Russie Fabio, sous le feu des critiques.

«Etant membre du comité d'organisation de la Coupe du monde 2018 en Russie, j'ai décidé d'apporter à la RFU une assistance financière de 300 millions de roubles», soit le montant nécessaire pour couvrir tous les arriérés de salaire de M. Capello, a déclaré M. Ousmanov dans un communiqué, cité par l'agence sportive R-Sport.

«A la veille d'une Coupe de monde qui aura lieu sur notre sol, le sélectionneur, c'est une question d'une importance capitale pour l'équipe nationale», a-t-il souligné.

Président de la holding USM, le milliardaire, dont la fortune est estimée par le magazine américain Forbes à 18,6 milliards de dollars (18 milliards de francs), avait déjà déboursé 400 millions de roubles en février pour régler les arriérés de salaire du sélectionneur italien, qui n'avait pas été payé alors depuis sept mois.

La Fédération russe avait signé, début 2014, avec Fabio Capello un contrat mirobolant, assorti d'un salaire annuel estimé à 7 millions d'euros, ce qui ferait de lui le sélectionneur le mieux payé au monde.

Mais en novembre de la même année, la Fédération avait révélé ne plus être en mesure depuis plusieurs mois de payer son salaire, admettant «simplement ne pas avoir d'argent», faute de sources de financement.

M. Capello, dont le contrat court jusqu'au Mondial 2018 organisé en Russie, est sous le feu des critiques depuis la défaite de la sélection russe contre l'Autriche (1-0) à la mi-juin à Moscou, compromettant la qualification à l'Euro 2016. Ce revers a placé la Russie à la troisième place de son groupe (G), à 4 points de la Suède (2e), qu'elle affrontera chez elle le 5 septembre.

Face aux nombreux appels à la démission de Fabio Capello, le ministre russe des Sports Vitali Moutko a affirmé la semaine dernière que son avenir serait réglé «avant la fin du mois», sans plus de précisions.

Parallèlement, un groupe de supporters a lancé une collecte de fonds pour réunir la somme de 21,4 millions d'euros nécessaire pour rompre le contrat du technicien italien. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!