Nouvelle-Zélande - Il passe un week-end infernal et découvre qu’il n’était pas seul
Publié

Nouvelle-ZélandeIl passe un week-end infernal et découvre qu’il n’était pas seul

Un quadragénaire a passé trois jours avec une blatte logée dans son oreille gauche. Un médecin a volé à son secours lundi.

Zane a vécu trois jours infernaux avant d’être enfin libéré.

Zane a vécu trois jours infernaux avant d’être enfin libéré.

Facebook

Quand Zane Wedding est allé faire trempette dans une piscine d’Auckland, vendredi dernier, il était seul au moment d’entrer dans l’eau. Le Néo-Zélandais de 40 ans est rentré chez lui accompagné, sans le savoir. Dans la soirée, une sensation étrange dans son oreille gauche a commencé à sérieusement le gêner. «J’ai utilisé quelques gouttes pour la nettoyer et je me suis endormi sur le canapé», raconte le quadragénaire, à CNN. Le matin au réveil, la gêne était toujours là.

«Je suis allé directement chez le médecin. J’attendais que le cabinet ouvre, c’était exaspérant à ce point-là», explique-t-il. Dans un premier temps, le docteur a pensé que de l’eau était restée coincée dans l’oreille du patient, qui a été prié de rentrer chez lui et d’utiliser un sèche-cheveux pour remédier au problème. «J’ai quitté le cabinet sans le moindre soulagement. J’ai passé la plupart du week-end allongé sur le côté ou à me fourrer un sèche-cheveux dans l’oreille», témoigne Zane.

Le simple fait de marcher lui donnait le tournis et quand il se couchait, un insupportable bruit d’eau s’installait. «J’ai essayé tout ce que je pouvais pour me soulager: bougies d’oreille, sauter sur une jambe, mâcher du chewing-gum, aller courir…», se souvient le malheureux. Dimanche soir, les mouvements ont soudainement cessé dans l’oreille gauche de Zane, mais elle était toujours bouchée. Le lendemain, le Néo-Zélandais s’est rué chez un ORL, qui a rapidement compris ce qui arrivait à son patient: «Oh bon sang, je crois que vous avez un insecte dans l’oreille», s’est-il exclamé.

Cette nouvelle a donné quelques nausées au quadragénaire: «J’ai immédiatement pensé au fait que j’avais insufflé de l’air chaud dans ma tête et fait cuire une blatte dans mon canal auditif tout le week-end. Ça m’a rendu malade», raconte-t-il. En moins de cinq minutes, l’intruse avait été délogée. «Tout a finalement pris un sens: voilà pourquoi l’eau bougeait même quand j’étais immobile. C’était une blatte qui bougeait dans ma tête», conclut Zane.

(joc)

Ton opinion