Réforme: Il passe une journée avec la police québécoise
Actualisé

RéformeIl passe une journée avec la police québécoise

Un flic genevois a patrouillé durant une journée en compagnie de policiers montréalais en septembre. Il a retenu des idées qui pourraient peut-être inspirer les forces de l'ordre de la cité de Calvin.

par
Shahïn Ammane

Comme sa ministre Isabel Rochat, Jean-François Caruso est aussi allé à la rencontre des forces de l'ordre d'Amérique. Mais l'élu municipal et policier a opté en septembre pour Montréal plutôt que New York.

Une journée avec une patrouille

Des vacances qu'il a voulues instructives puisqu'il a intégré une patrouille de police, l'espace une journée. «Leur mixité est à l'image de la société québécoise multiculturelle, s'est-il étonné. Notre police n'est pas assez représentative de la population genevoise.»

Des moyens techniques très modernes

Et c'est un ordinateur de bord qui guide ses collègues d'outre-Atlantique dans leurs interventions. Exit donc l'explosion du standard téléphonique. «Ils tapent ensuite directement les plaintes et les rapports dans la voiture sans avoir à interrompre leur ronde.» Leur visibilité est donc renforcée et les informations circulent plus rapidement entre agents. «Nous passons trop de temps au poste pour des tâches administratives. Il faut revoir nos méthodes de répartition des effectifs», conclut-il avec humilité.

Ton opinion