Actualisé 04.07.2006 à 16:17

Il payait des ados pour leur faire des fellations

Un homme de 43 ans a été condamné à 18 mois d'emprisonnement avec sursis par le Tribunal correctionnel de Lausanne.

Entre 2002 et 2003, il a prodigué des fellations à deux adolescents de 15 ans, après les avoir rencontrés sur Internet, en échange d'argent et de cadeaux.

L'homme a également été condamné pour avoir téléchargé sur son disque dur plusieurs centaines d'images à caractère pédophile et en avoir partagé avec un troisième adolescent. Il a été reconnu coupable d'actes d'ordre sexuel avec des enfants et de pornographie.

«Exceptionnellement clément»

La Cour a souligné la «clémence exceptionnelle» de la peine retenue, due à l'absence d'antécédents et au traitement psychothérapeutique suivi. L'octroi du sursis a été conditionné à la poursuite du traitement entrepris, dont les juges espèrent qu'il pourra «éradiquer» les tendances pédophiles du condamné.

Le Tribunal s'est efforcé de retenir une «solution humaine», malgré l'activité «hautement pédophile et coupable» et le caractère «pervers» de l'homme. Le Ministère public, qui avait requis deux ans et demi de réclusion, a considéré le jugement comme «trop clément» et n'exclut pas la possibilité de faire recours.

Multiples rencontres

C'est sur un «chat» que l'homme est entré en contact avec les deux adolescents. Il a entretenu une relation de plusieurs mois avec l'un d'entre eux, et n'a rencontré le second qu'à une reprise. Selon ses déclarations, il ignorait que ses partenaires n'avaient pas atteint l'âge de 16 ans.

La police a retrouvé des centaines d'images pornographiques représentant de très jeunes garçons sur le disque dur de l'accusé, en récupérant des données effacées. Il les obtenait par courriel, en se connectant à des «newsgroups».

Ouvert une première fois en décembre 2005, le procès avait alors été suspendu au bénéfice d'une expertise psychiatrique. Cette dernière n'a conclu à aucune diminution de responsabilité pénale.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!