Tennis: Il perd le match et anéantit sa raquette
Actualisé

TennisIl perd le match et anéantit sa raquette

Le prix du «bris de raquette de l'année» a certainement été gagné dimanche au Challenger de Shymkent. Jugez par vous-même.

par
Sport-Center

Oubliez Benoît Paire, Nick Kyrgios ou Stan Wawrinka (impressionnant avec l'aide de sa cuisse), le plus grand esthète du bris de raquette vient d'Espagne et il se nomme Mario Vilella Martinez (ATP 262). Dimanche au premier tour du Challenger de Shymkent (Kazakhstan), le citoyen de Elche a en effet produit un enchaînement technique qui va faire rougir tous les joueurs de club caractériels. Jugez plutôt.

Six frappes, d'une puissance exponentielle, pour décapiter son cadre puis un lancer rageur en direction de la bâche afin de se débarrasser définitivement du «traître», les nuages de poussière témoignent d'une violence rare. Mario Vilella Martinez n'avait plus qu'à aller serrer la main de son adversaire, le Bosnien Tomislav Brkic (305e mondial). L'histoire ne dit pas le montant de l'amende que devra régler l'Espagnol avant de quitter le Kazakhstan. Par contre, si l'ATP se décide d'ajouter le «bris de raquette» à la liste de ses prix de fin de saison, Vilella Martinez se positionne comme grand favori.

Ton opinion