Jeux vidéo: Il piège plus de 3500 tricheurs avec un logiciel
Actualisé

Jeux vidéoIl piège plus de 3500 tricheurs avec un logiciel

Un joueur de «Counter-Strike: Global Offensive» a publié un hack piégé qui a conduit au bannissement permanent de ses utilisateurs.

par
man
Le jeu multijoueur développé par Valve est sorti en 2012. (dr)

Le jeu multijoueur développé par Valve est sorti en 2012. (dr)

photo: Kein Anbieter

Bien décidé à donner une bonne leçon aux tricheurs dans les jeux vidéo, et plus particulièrement dans le jeu de tir à la première personne multijoueur «Counter-Strike: Global Offensive», un joueur a mis au point un stratagème pour se débarrasser temporairement de ce fléau. Cet habitué de Reddit a raconté son aventure sur le célèbre forum.

Connu sous le pseudonyme AndroidL, il a développé trois versions différentes d'un hack, un logiciel de triche, qui a eu pour conséquence de bannir plus de 3500 tricheurs l'ayant téléchargé. Parmi les hacks les plus connus, on citera le Aimbot, qui permet de tirer dans la tête des ennemis sans viser, le Wallhack, qui permet de voir à travers les murs, ou encore le No Clip, qui permet de passer à travers les obstacles. Celui développé par AndroidL avait pour effet d'améliorer l'angle de vue et donnait droit à des munitions illimitées et à une invincibilité. Mais il avait surtout pour conséquence diabolique d'alerter immédiatement le Valve Anti-Cheat (VAC), le système de détection de logiciels de triche mis en place par Valve, l'éditeur de jeux vidéo et propriétaire de la plateforme de téléchargement Steam. Cela a conduit au bannissement permanent direct des tricheurs tombés dans leur propre piège.

Le vengeur masqué a même pris soin de recueillir sur une page du site d'hébergement d'images Imgur les réactions de nombreuses de ses victimes. «J'ai été banni. Quand est-ce que cela s'arrêtera vu que c'est écrit ban permanent?», «Oh mon Dieu j'ai été banni», ou encore «J'ai été banni par le VAC merci...», peut-on notamment y lire.

Ton opinion