Genève: Il pirate les données des TPG, qui le distinguent

Actualisé

GenèveIl pirate les données des TPG, qui le distinguent

Un ingénieur s'était introduit dans le système des Transports publics pour créer une application. La régie a fini par lui dérouler le tapis rouge.

par
Françoise Lafuma
Clément Beffa sera primé pour appli, «Parcours», au salon Lift. (Photo: Claude Girel)

Clément Beffa sera primé pour appli, «Parcours», au salon Lift. (Photo: Claude Girel)

Comme souvent, le joli flirt débute par une querelle. Il y a quatre ans, Clément Beffa, diplômé de l'EPFL, s'introduit dans la base de données des TPG. Ce Carougeois, âgé de 30 ans aujourd'hui, finalise alors pour lui-même une application mobile basée sur le réseau du transporteur. Le logiciel indique les départs des véhicules en temps réel, sur un itinéraire déterminé. Le jeune ingénieur y ajoute aussi des liens utiles, comme les pharmacies de garde. Puis il met son bébé en ligne. Sans aucune autorisation préalable.

Les TPG flairent sa piste et l'incitent à supprimer le lien vers la carte du réseau, présent dans son app. Ils réalisent pourtant rapidement tout le parti qu'ils peuvent tirer des talents de «ce petit génie», comme le qualifie aujourd'hui Michaël Chopard, responsable marketing: «Nous avons compris tout l'intérêt de son application pour les pendulaires.»

La régie publique change alors son fusil d'épaule et va même plus loin: en septembre dernier, les TPG se lancent dans l'Open Data, jouant ainsi un rôle pionnier en Suisse. Les données actualisées, dont les prochains départs des véhicules, sont mises à disposition. Un concours est lancé avec le soutien du réseau professionnel des nouvelles technologies Lift, qui tient salon cette semaine. L'objectif? Favoriser l'inventivité et la créativité. Seize projets sont identifiés, dont celui de... Clément Beffa, qui a remporté le gros lot: des abonnements et un accompagnement de son projet. Et, déjà, le passionné formalise d'autres apps...

Ton opinion