Suisse : Il prétend bosser pour «Playboy» afin de se procurer des photos hot
Publié

Suisse Il prétend bosser pour «Playboy» afin de se procurer des photos hot

Un escroc se fait passer pour un rédacteur du magazine érotique, demandant à des jeunes femmes de lui envoyer des clichés d’elles nues. Sa stratégie: leur faire miroiter un contrat à 3000 euros.

par
Daniel Krähenbühl/Céline Krapf/ofu
1 / 5
Instagram
Voici des extraits du mail envoyé à la jeune Suissesse. 

Voici des extraits du mail envoyé à la jeune Suissesse.

Privé
Privé

«Nous scrutons les réseaux sociaux afin de trouver des candidates potentielles pour notre prochaine campagne, qui paraîtra dans notre édition print. C’est comme ça que je suis tombé sur ton compte Instagram. Notre campagne s’appelle ‘Seductive Social Media’ et présente des femmes séduisantes sous forme de collage.» Karo, une Suissesse de 29 ans, a récemment reçu ce message de la part d’un prétendu rédacteur du magazine érotique «Playboy» en Allemagne.

L’homme a demandé à la jeune femme de lui faire parvenir des photos d’elle nue ou au moins «topless» tout en lui faisant miroiter un contrat à 3000 euros. «L’offre était alléchante. 3000 euros, c’est beaucoup d’argent», raconte Karo à nos confrères de «20 Minuten». La Suissesse, très active sur Instagram, raconte qu’elle se fait régulièrement contacter pour des pubs ou des shootings photo. «Son mail avait l’air très professionnel et le lien qu’il contenait renvoyait sur le site officiel de ‘Playboy’», précise Karo, qui a quand même trouvé suspect de demander des photos d’elle nue sans avoir signé le moindre contrat.

Du coup, pour en avoir le cœur net, la jeune femme a contacté Playboy Allemagne à Munich. «On m’a dit que les propositions de contrats n’étaient jamais envoyées via e-mails et que cette offre était fausse.» Karo tente désormais de mettre en garde un maximum de jeunes femmes contre cet escroc. Elle vient de lancer un appel sur Instagram: «Les filles, faites attention! Les escrocs sont de plus en plus doués.»

Katharina Mross, porte-parole de «Playboy» en Allemagne, confirme que de nombreux arnaqueurs se servent de la marque pour leurs intentions frauduleuses. Elle précise que l’entreprise a porté plainte contre inconnu dans l’affaire révélée par Karo. «De manière générale, nous signalons chaque affaire à la police.»

Ton opinion

159 commentaires