Valais - Il provoque une avalanche par imprudence, la justice le condamne
Publié

ValaisIl provoque une avalanche par imprudence, la justice le condamne

Un snowboardeur à l’origine d’une avalanche dans la région du Mont-Fort a été sanctionné par la justice valaisanne. Il aurait dû savoir que des randonneurs se trouvaient en contrebas.

L’avalanche s’est produite dans la région du Mont-Fort. Elle a fait deux blessés.

L’avalanche s’est produite dans la région du Mont-Fort. Elle a fait deux blessés.

LMS/A

Le 20 mars dernier, un snowboardeur avait déclenché une avalanche hors-piste qui avait emporté et blessé deux femmes. Ce Vaudois de 24 ans a été reconnu coupable par la justice valaisanne d’entrave à la circulation publique par négligence et condamné à 30 jours-amendes avec sursis. Il devra payer une amende de 300 francs.

Ce samedi-là, l’étudiant randonnait en compagnie de deux amis. Parvenu au sommet du Mont-Fort (3328 mètres d’altitude), le trio a rejoint le col Ferret (2900 mètres), avant d’emprunter un couloir en direction du barrage de Cleuson, comme le révèle Le Nouvelliste.

Après avoir devancé les trois jeunes hommes au col Ferret, un second groupe composé d’un guide et de trois clientes a commencé sa descente. Dix minutes plus tard, les trois d’amis en ont fait de même.

Deux skieurs évitent la coulée

Les deux premiers membres du groupe de trois ont globalement suivi les traces laissées par le guide et ses clientes avant de se décaler vers la droite de la pente. Le troisième comparse a choisi une autre ligne, avant de s’arrêter sur une épaulette neigeuse. Quelques secondes plus tard, l’avalanche se déclenchait en contrebas.

Alertés par les cris du snowboardeur, le guide et une cliente ont réussi à s’écarter, in extremis. Les deux autres femmes ont, elles ont été emportées, parvenant à l’ultime seconde à enclencher leur airbag. L’une s’en est sortie avec une déchirure d’un ligament au genou, l’autre avec une blessure au ménisque. Elles ont été secourues par l’étudiant vaudois, le guide, ainsi que la cliente épargnée.

Suite à ces faits, la justice valaisanne a reconnu le jeune vaudois, coupable de mise en danger d’autrui et d’imprudence, puisqu’il savait que des randonneurs se trouvaient en contrebas.

(faz)

Ton opinion