Canada: Il réalise par hasard qu'il a sauvé quelqu'un du suicide
Actualisé

CanadaIl réalise par hasard qu'il a sauvé quelqu'un du suicide

Un Canadien a l'habitude de payer pour le client derrière lui au drive-in du snack du coin. Un jour de juillet, il est tombé sans le savoir sur une personne s'apprêtant à commettre l'irréparable.

par
joc
Glen Oliver était loin de se douter que son généreux rituel avait sauvé une vie.

Glen Oliver était loin de se douter que son généreux rituel avait sauvé une vie.

Lorsqu'il se rend au fast-food du coin pour casser la croûte, Glen Oliver répète systématiquement le même rituel: il paie pour le client qui se trouve derrière lui au drive-in et demande à l'employé de lui souhaiter une «super journée» de sa part. Au fil des années, ce geste généreux et désintéressé est devenu une habitude pour cet habitant de Pickering (sud). En novembre, ce père de quatre enfants a découvert que son acte routinier avait eu des conséquences incroyables l'été dernier.

La rédaction du journal local «Pickering News Advertiser» a reçu une lettre anonyme d'une personne souhaitant remercier un inconnu pour sa bonté salvatrice, raconte BuzzFeed. Le 18 juillet, cette personne avait en effet décidé de mettre fin à ses jours: «J'avais prévu de mettre un terme à tout ça chez moi, avec mon propre petit rituel, et expliquer mes pensées dans un petit mot adressé à quiconque s'y intéresserait», écrit-elle. Avant de passer à l'acte, cet individu (ndlr: on ignore s'il s'agit d'un homme ou d'une femme), s'est offert un dernier passage au snack du coin. Le ou la cliente a commandé un café et un muffin au drive-in, et c'est là que l'employée lui a annoncé: «Le gentil monsieur a déjà payé pour vous et il vous souhaite une super journée.»

Les larmes aux yeux en lisant le journal

A cet instant, tout s'est bousculé dans l'esprit de cette personne désespérée: «Je me suis demandé(e) pourquoi quelqu'un paierait un café à un étranger sans aucune raison. Pourquoi moi? Pourquoi aujourd'hui? Si j'étais une personne religieuse je l'aurais pris comme un signe. Cet acte de générosité au hasard a été dirigé vers moi ce jour-là pour une bonne raison», a écrit l'expéditeur anonyme. Au lieu de commettre l'irréparable, l'individu a décidé de changer ses plans et de rendre service à une voisine, écrit le journal local.

Installé sur son canapé, Glen Oliver a levé les yeux sur sa femme qui était en train de lire les informations tout en reniflant. Elle était bouleversée. «Elle est venue vers moi et m'a dit: «Lis ça», raconte le Canadien. D'après le lieu, le jour et le récit de cette personne anonyme, Glen en est arrivé à la conclusion qu'il était bel et bien l'homme au centre de cette histoire. Il ne sait pas qui est la personne qu'il a sauvée, mais a un message pour elle: «Je suis heureux que vous ayez pris cela comme un signe et décidé de changer vos plans pour la journée. Je me sens comme un millionnaire d'avoir joué un rôle là-dedans.» La femme de Glen, elle, déborde d'admiration pour son conjoint: «Nous ne sommes pas riches, mais nous avons tout», conclut-elle.

Envies suicidaires? Faites-vous aider!

Selon stopsuicide.ch, la problématique du suicide est un sujet complexe et multiple qui ne peut s'expliquer au travers d'une réponse unique. Cette association vise à briser le tabou qui englobe le suicide afin de réfléchir aux différents moyens permettant de mettre en oeuvre une aide concrète destinée aux jeunes en souffrance.

D'autres structures comme La Main Tendue (composez le 143) et la Ligne d'aide pour jeunes (147) sont également disposées à aider.

Ton opinion