Fribourg - Il reçoit à tort une facture pour un test Covid-19
Publié

FribourgIl reçoit à tort une facture pour un test Covid-19

Arguant qu’il avait suivi les recommandations, un retraité n’a pas payé son test PCR. Avec raison: l’erreur venait du laboratoire, répercutée ensuite par la caisse d’assurance maladie.

par
Frédéric Nejad Toulami
Le codage des tests analysés en laboratoire peut parfois être faux. (photo prétexte)

Le codage des tests analysés en laboratoire peut parfois être faux. (photo prétexte)

20 min/Carole Alkabes

Son colocataire, dans une grange habitable, avait été testé positif en mars dernier. Cas contact, le propriétaire est allé rapidement se faire dépister en pharmacie, à Châtel-St-Denis (FR), comme les autorités le préconisent. Déclaré positif, il s’est mis en quarantaine chez lui, comme le lui recommandait un courrier du Service du médecin cantonal, avant d’avoir la surprise de recevoir de sa caisse d’assurance maladie une facture de 188 francs provenant du laboratoire Synlab. Motif: «Les conditions de prise en charge par la Confédération pour les frais liés au Covid-19 ne sont pas remplies. Dès lors, ces frais demeurent à votre charge.»

Des excuses et une facture annulée

Dans l’incompréhension, il s’est contenté de renvoyer la douloureuse à son assureur sans la payer, ce qui lui a valu 10 fr. de frais de rappel en plus en août. «Je ne comprends pas pourquoi on me demande de payer cela», s’étonne le septuagénaire, d’autant qu’il ne s’agissait pas d’un test PCR de confort. Sollicité par nos soins, le Groupe Mutuel a compris l’origine du couac. «Même si nous n’avons pas commis d’erreur, nous présentons nos excuses à notre assuré
pour les désagréments causés», déclare le porte-parole Pascal Vuistiner.

Il s’agit en fait d’une erreur de codage des analyses du laboratoire, qui va annuler cette facture pour en émettre une nouvelle payée directement par l’assurance maladie. «Le Groupe Mutuel ne peut que féliciter ce Monsieur pour son attitude. Nous encourageons en effet tous les citoyens à se faire tester au moindre doute», souligne Pascal Vuistiner.

Conditions modifiées à partir du 1er octobre

Les factures pour le dépistage du coronavirus prises en charge par la Confédération sont transmises
directement à l’assurance par le dispensateur de soins. Ce dernier les refacturera ensuite à la Confédération.
Pascal Vuistiner rappelle que, lorsque les conditions de prise en charge par la Confédération ne sont pas remplies, comme dans le cadre d’un voyage à l’étranger, les tests PCR demeurent à la charge du requérant de l’analyse. «S’il s’agit de prestations reconnues par les autorités, nous invitons les citoyens à s’adresser au dispensateur de soins afin qu’il corrige la facture ou la note d’honoraires et rembourse, le cas échéant, le paiement», précise le porte-parole du Groupe Mutuel. À noter qu’à partir du 1er octobre, l’Office fédéral de la santé publique va modifier certaines conditions de prise en charge.

Ton opinion

36 commentaires