20.06.2017 à 11:41

Neuchâtel

Il reçoit une amende de parking à tort et six fois

Un retraité s'exaspère d'avoir retrouvé à plusieurs reprises des contraventions sur sa voiture. Il a pourtant un macaron bien visible pour se garer.

de
ywe
dr

L'erreur a beau être humaine, quand elle se répète sans cesse, elle peut devenir agaçante. C'est le cas pour un retraité qui s'est ramassé plusieurs amendes de parking après avoir garé sa voiture dans une zone bleue du quartier de Serrières en ville de Neuchâtel, pour laquelle il a pourtant une vignette de riverain. «Cela commence à bien faire», témoigne-t-il à «L'Express/L'Impartial». A chaque fois, il doit se rendre à la réception de la Sécurité urbaine, qui annule la contravention, constatant que le véhicule concerné est effectivement doté du macaron sur le pare-brise, bien en évidence qui plus est.

Pourtant, la mésaventure se répète, et les autorités ne sont pas en mesure d'expliquer comment les agents ont pu passer autant de fois à côté du fameux macaron. Son disque bleu de stationnement, en permanence visible dans l'habitacle, peut-il faire à ce point diversion? Ou le pare-soleil noir sur le pare-brise? L'homme n'y croit pas, et se désole que les employés de la Sécurité urbaine ne reconnaissent pas l'erreur et ne présentent jamais d'excuses.

Ils sont toutefois habitués à annuler des amendes indûment infligées. Car la liste des cas dans lesquels un automobiliste peut faire supprimer sa contravention est longue, comme le rappelle «L'Express/L'Impartial». Entre autres: «urgence médicale, appareil défectueux, erreur de saisie de plaque ou de numéro de case sur horodateur, ticket en ordre mais retourné ou tombé sur le siège, vignette de zone valable mais pas visible par le collaborateur». C'est ce dernier cas qui correspond aux malheurs de l'opiniâtre retraité. Qui n'a de cesse de souligner la mauvaise foi dont il est victime.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!