31.07.2020 à 09:27

Hockey sur glace

Il rend hommage à sa tribu sur son maillot

Ethan Bear, défenseur d’Edmonton, porte une inscription spéciale au-dessus de son numéro 74. Pour le début de la préparation en NHL, il a demandé que son patronyme soit écrit en cris, la langue d’un peuple algonquien d’Amérique du Nord.

de
Grégory Beaud
Le nom «Bear» a été traduit en cris.

Le nom «Bear» a été traduit en cris.

KEYSTONE

Selon l’encyclopédie canadienne citée par Wikipédia, la population des Cris se monte à 317’000 personnes réparties en 135 tribus distinctes. C’est dans l’une d’elles, à Ochapowace dans le Saskatchewan, qu’Ethan Bear a grandi. Et c’est là qu’il y a découvert le hockey sur glace, lors d’un camp organisé par Fred Sasakamoose, l’un des premiers autochtones à évoluer en NHL.

Drafté en 2015 par les Edmonton Oilers, il vient de disputer sa première saison complète dans la meilleure ligue du monde, avec Gaëtan Haas. Pour le premier match amical après la pause forcée liée au coronavirus, Ethan Bear a voulu rendre hommage aux autochtones en arborant un maillot avec son nom écrit en cris, la langue de son peuple. «J’ai l’impression que je vais le porter pour tous les joueurs autochtones qui sont venus avant moi et pour tous ces enfants autochtones qui rêvent de jouer en NHL», a-t-il déclaré sur le site de la ligue nord-américaine.

Ce geste est particulièrement fort au moment où la question du respect des peuples autochtones est au cœur du débat en Amérique du Nord. Les Washington Redskins (NFL) ont d’ailleurs décidé d’abandonner le nom de leur franchise, tandis que la question s’est longuement posée pour les Chicago Blackhawks (NHL).

L’action a visiblement plu aux fans des Edmonton Oilers puisque le maillot spécial d’Ethan Bear a rapidement été en rupture de stock au magasin du club.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
1 commentaire
L'espace commentaires a été desactivé

Yvan Detout

31.07.2020 à 10:24

Moi, si je devais faire comme lui, je ferai écrire mon nom en français.