France: Il respecte les morts «en-dehors du stade»
Actualisé

FranceIl respecte les morts «en-dehors du stade»

Un fan du GFC Ajaccio a gravement insulté la défunte mère d'un joueur de Marseille, mercredi soir. Il s'est défendu comme il a pu…

Source: OM.net/20minutes.fr.

Jean-Philippe Rosso, supporter du Gazélec d'Ajaccio, a fait couler pas mal d'encre cette semaine, dans les médias français. Ce Corse risque d'être poursuivi en justice par Benjamin Mendy, latéral gauche de l'Olympique de Marseille, et même par son club. Son tort? Avoir insulté la mère du joueur, décédée deux semaines auparavant, à l'arrivée des joueurs phocéens au stade Ange Casanova d'Ajaccio mercredi dernier.

Selon l'émission J+1 de Canal Plus et le site 20minutes.fr, l'homme est connu et habitué de ce genre de phrases à l'emporte-pièces lorsque l'adversaire se présente dans l'antre ajaccienne. Du coup, sur Twitter, le Corse a vite été repéré et vilipendé par les internautes. Il a fini par bloquer son compte, saoulé de réactions venant de toute la France et également de l'Ile de Beauté.

Contacté par le site francetv.info, Jean-Philippe Rosso s'est défendu comme il a pu. Celui qui est décrit comme «timide» par le porte-parole de son groupe de supporters appelé les «Compañeros» deviendrait totalement fanatique une fois les portes du stade passées. «Évidemment que les propos sont horribles. Soyez certains qu'en dehors du stade, j'ai un profond respect pour les défunts», a-t-il répondu par sms au site internet de France TV. Sacrée ligne de défense.

Tout au long de la rencontre, qui s'est finalement soldée par un nul 1-1, d'autres supporters ont pris à partie le joueur marseillais et sa maman décédée. Ce n'est de loin pas la première fois qu'un stade corse est sujet à de tels débordements, où le racisme et les insultes sont un problème récurrent que ne parviennent pas à endiguer les pouvoirs publics.

(20 minutes)

Ton opinion