Volleyball féminin: «Il s'agit de filles toutes simples, très attachantes»
Actualisé

Volleyball féminin«Il s'agit de filles toutes simples, très attachantes»

Le Montreux Volley Masters bat son plein sur la Riviera jusqu'à dimanche. Pour garantir le déroulement du tournoi, quelque 400 bénévoles offrent chaque année leurs compétences. Confidences d'une Vaudoise qui a servi de traductrice aux Cubaines durant plusieurs années.

par
Catherine Muller

Chilienne d'origine, Yasna (40 ans) est établie en Suisse depuis 1982. Vraie fan de volleyball, la Montreusienne s'est régulièrement rendue durant ces dernières années à la salle du Pierrier pour suivre le tournoi, depuis les gradins. Entre 2004 et 2006, elle a officié comme traductrice bénévole auprès de l'équipe cubaine. Comment-a-t-elle obtenu ce poste? «A force de me voir graviter autours des équipes, une joueuse cubaine m'a dit un jour que je devrais proposer mes services, pour ainsi être plus souvent avec les joueuses. Et c'est ce que j'ai fait.» Avant de préciser qu'elle a renoncé à sa mission au terme de l'édition 2006 «pour des raisons d'ordre privé».

Jamais prise de haut

Au fil des jours passés auprès des joueuses, la complicité s'est rapidement installée. «J'ai vraiment passé de bons moments avec elles. Il s'agit de filles toutes simples, très attachantes, raconte Yasna. Elles ne m'ont jamais priss de haut, si ce n'est par leur taille, rigole-t-elle. Ce sont également de grandes professionnelles, qui ne vivent que pour leur sport. Je trouve aussi remarquable la façon dont les joueuses des différentes équipes font preuve de respect mutuel.»

Du riz, ou encore des bananes frites

En marge de la compétition, Yasna a eu à plusieurs reprises l'occasion d'accueillir les Cubaines chez elle. «Elles sont venues manger à la maison, se souvient-elle. Je leur préparais des plats à base de riz, de haricots ou encore de bananes frites. C'est à dire ce qu'elles mangent habituellement dans leur pays.» Lors de leur séjour sur la Riviera, les Cubaines, comme d'autres équipes, s'adonnaient souvent au shopping. «La plupart des joueuses adoraient la mode, elles achetaient une grande quantité d'habits, de chaussures, pour elles, mais aussi pour ramener aux enfants à Cuba.»

Correspondre par e-mail

Cette année, Yasna n'a pas prévu de suivre les matches. «Je trouve que les billets sont un peu trop chers, regrette-t-elle. Mais je garde toujours contact avec l'ancienne captitaine des Cubaines, Yumilka Ruiz (ndlr: double championne olympique, championne du monde, elle a pris sa retraite fin 2008). On correspond beaucoup par e-mail. L'année passée, elle est d'ailleurs venue en visite chez ma soeur, à Tavel. Et mon fils pourrait bien aller prochainement la voir chez elle à Cuba.»

Troisième journée:

Allemagne - Pologne 0-3 (23-25 17-25 16-25).

Italie - Pays-Bas 2-2 (25-21 19-25 18-25 25-23 15-11).

Brésil - Chine (21h00).

Classements:

Groupe A: 1. Chine 2/4. 2. Pologne 2/3. 3. Allemagne 3/3. 4. Brésil 1/2.

Groupe B: Classement: 1. Cuba 2/4. 2. Italie 2/3. 3. Pays-Bas et Japon 2/2.

Ton opinion