Dans un train au Tessin: Il s'asperge d'essence et se tire une balle
Actualisé

Dans un train au TessinIl s'asperge d'essence et se tire une balle

Un homme s'est suicidé par balle jeudi soir dans un train ICN en direction de Chiasso (TI) alors que le convoi traversait le tunnel du Gothard. Auparavant, il s'était aspergé d'essence.

Un homme s'est aspergé d'essence avant de se suicider par balle jeudi soir dans un train Intercity en direction de Chiasso (TI) alors que le convoi traversait le tunnel du Gothard. La police suppose que le Zurichois âgé de 54 ans avait l'intention de bouter le feu au train.

L'homme était monté dans le train à Arth-Goldau (SZ) et se trouvait dans le dernier wagon, près de la porte, a indiqué la police tessinoise vendredi. Selon les premiers éléments de l'enquête, aucun voyageur ne l'a vu se suicider à proprement parler, a précisé à l'ATS un porte-parole.

Mais des passagers ont entendu un coup de feu. Lorsqu'ils ont vu ce qui s'était passé, ils ont tiré la sonnette d'alarme. Le train a effectué un arrêt d'urgence à Airolo, à la sortie du tunnel long de 15 kilomètres. Les quelque 70 passagers ont été évacués.

En raison du danger d'incendie élevé, le courant à dû être coupé. Aucun des voyageurs n'a été blessé. Dans la valise de l'homme, les policiers ont trouvé quatre jerricanes d'essence.

Raisons personnelles

La police a entendu les témoins. Les autres passagers ont pu poursuivre leur voyage à bord d'un autre train avec un retard d'environ 40 minutes. L'Intercity a été conduit à Zurich pour une analyse criminalistique, selon le porte-parole des CFF Jean-Louis Scherz.

Selon la police, des raisons personnelles semblent être à l'origine du suicide. Les enquêteurs ont exclu tout motif politique. Le pistolet ne serait pas une arme militaire. L'enquête se poursuit. (ats)

Ton opinion