Actualisé 21.05.2017 à 17:33

Cyclisme - GiroIl s'envole par-dessus un panneau

Les temps sont durs pour les cyclistes, sur la route du Giro. Cette fois, c'est au tour de l'Estonien Tanel Kangert de faire connaissance avec le bitume.

de
rca

Il y avait un rythme de folie, dans les derniers kilomètres de la 15e étape du Tour d'Italie en direction de Bergame. Du coup, les coureurs ont pris tous les risques pour ne pas se faire distancer. Tellement de risques, que Tanel Kangert n'a pas vu un panneau à la sortie du rond-point. Sa course s'est terminée à ce moment-là.

L'Estonien de la formation Astana a été contraint à l'abandon, après ce spectaculaire «soleil». On peut tout de même se demander pourquoi cet obstacle n'a pas été signalé, ni même protégé par les organisateurs du Giro. L'équipe kazakh pourra leur en vouloir, elle qui a perdu son leader, qui pointait hier soir à la 7e place du classement général. Il s'est fracturé le coude gauche.

Dimanche, le Colombien Nairo Quintana a lui aussi été victime d'une chute. Le coureur de la Movistar a ensuite été attendu par le peloton et s'est adjugé la 2e place au sprint, grappillant ainsi 6 secondes de bonification. La semaine dernière, c'est une moto de la police qui avait mis à terre bon nombre de favoris. Le métier de coureur cycliste est tout sauf sûr, ces derniers temps.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!