Vaud: Il s'était octroyé le gain de loterie du client
Actualisé

VaudIl s'était octroyé le gain de loterie du client

L'employé d'un kiosque a été condamné pour escroquerie après avoir encaissé lui-même les 1000 francs d'un ticket gagnant.

par
chu

Mieux vaut garder un œil sur l'écran de contrôle lorsqu'on donne un ticket de loterie à vérifier. C'est ce qu'aurait dû faire le client d'un kiosque d'une grande surface de la vallée de Joux, en décembre 2016.

L'employé lui a dit que son billet n'était pas gagnant, alors qu'il allait rapporter 1000 fr. à son détenteur. L'indélicat a conservé le ticket du client et s'est empressé d'aller encaisser ce gain au bureau de Poste local.

Mais le client s'en est rendu compte après coup et l'employé, un frontalier français de 36 ans, a été rattrapé par la justice. Il vient d'être condamné pour escroquerie à 30 jours-amende avec sursis et 200 fr. d'amende. Il devra également s'acquitter de 535 fr. de frais.

Pas plus de 1000 francs

Contactée, la Loterie Romande indique ne pas avoir eu connaissance de cas d'arnaque similaires. Elle précise toutefois ne pas être informée par la police de ce genre d'affaires.

Le dépositaire de loterie peut remettre jusqu'à 1000 francs à un gagnant, pour autant que son solde en caisse le lui permette. Les montants supérieurs doivent en revanche être réclamés directement à la Loterie.

Le montant gagné n'apparaît pas lorsque le ticket est présenté pour contrôle. En plus de vérifier sur l'écran si son billet est gagnant ou non, on peut également, en cas de doute, réclamer le reçu indiquant le statut du ticket.

Ton opinion