Actualisé

Basketball - NBAIl s'imaginait en héros. Et puis non

Il restait une dizaine de secondes à jouer, quand D'Angelo Russell a pris le ballon et se voyait volontiers en «match-winner». Ca a fini en un terrible air-ball...

par
rca

Utah Jazz - Los Angeles Lakers. Il reste environ 13 secondes à la pendule du Staples Center. Le Français Rudy Gobert manque son dernier lancer-franc et la marque reste scotchée à 102-100 pour les visiteurs. Les Angelenos chipent le rebond et espèrent aller marquer pour l'emporter au buzzer.

Le public gronde. Tout le monde est accroché à son siège. Sûr de lui, D'Angelo Russell prend la sphère orange et dribble avec confiance. Dans sa tête, il festoie certainement déjà avec ses petits camarades et se demande ce qu'il pourra bien dire au reporter qui interviewera le héros de la rencontre.

Sauf que les contes de Noël, ça ne marche plus le 27 décembre. Le meneur de jeu américain de bientôt 21 ans place ses coéquipiers, ne profite pas de deux écrans pour attaquer le cercle et arracher une prolongation, tente sa chance «from downtown» et... n'arrive même pas à toucher le cercle. Le public se tait en une seconde. Tout le monde rentre chez lui la tête basse. Surtout D'Angelo.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!