Actualisé 13.10.2012 à 16:13

AllemagneIl s'immole devant le Reichstag

Un homme de 32 ans s'est suicidé samedi en s'immolant par le feu devant le Reichstag, le bâtiment abritant la chambre des députés allemands. Au Tibet, un homme s'est aussi bouté le feu.

Un homme, qui a laissé une lettre d'adieux, s'est d'abord porté un coup de couteau dans la poitrine sur la place de la République, située devant le bâtiment du Bundestag, avant de s'asperger de liquide inflammable et de mettre le feu, a précisé la police.

Il est mort sur les lieux des suites de ses blessures. La police avançait des raisons personnelles pour expliquer son geste.

Le Reichstag, notamment célèbre pour sa coupole de verre de l'architecte Norman Foster, est l'une des attractions touristiques les plus fréquentées d'Allemagne.

Depuis l'arrivée du gouvernement à Berlin en 1999, il a attiré quelque 15 millions de visiteurs, selon le site de la Ville.

Autre immolation

Un tibétain s'est également immolé par le feu samedi pour protester contre la main-mise du pouvoir chinois sur la région himalayenne, rapporte l'ONG, «Free Tibet» (Tibet libre), basée à Londres.

L'homme de 52 ans s'est donné la mort à proximité du monastère de Tso, dans la province de Gansu, dans le nord-ouest de la Chine. Tamdrin Dorjee était le grand-père d'une figure importante de la religion bouddhiste.

Depuis 2009, plus de 50 tibétains se sont immolés par le feu pour protester contre la main-mise de Pékin sur la région himalayenne. Le gouvernement tibétain en exil a demandé aux tibétains de cesser cette forme de protestation.

De son côté, la Chine a rejeté la responsabilité de ces événements sur le chef spirituel tibétain, le Dalaï Lama en exil, l'accusant d'encourager ces immolations, ce qu'il dément.

yap/ai (ap/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!