Bâle: Il se bricole une plaque avec du carton et un feutre
Actualisé

BâleIl se bricole une plaque avec du carton et un feutre

Un camion, dont la plaque minéralogique avait été fabriquée à la main, a été récemment aperçu sur l'A3 à la hauteur de Bâle. La police rappelle que c'est illégal.

par
duf/ofu
1 / 2
Ce camion roule avec des plaques en carton sur l'A3 près de Bâle.

Ce camion roule avec des plaques en carton sur l'A3 près de Bâle.

Lecteur reporter
La police rappelle que toute personne faisant de même risque une dénonciation aux autorités compétentes.

La police rappelle que toute personne faisant de même risque une dénonciation aux autorités compétentes.

Lecteur reporter

Un lecteur a dû regarder à deux fois, récemment sur l'A3 près de Bâle. Le camion juste devant lui roulait en effet avec une plaque d'immatriculation...en carton! Le numéro avait simplement été écrit dessus avec un gros feutre noir. «Est-ce que ce genre de choses sont autorisées en Suisse?», s'est-il demandé en faisant parvenir le cliché à nos confrères de «20 Minuten».

Bernhard Graser, porte-parole de la police cantonale argovienne, est formel: «Toute personne se faisant pincer sans plaque minéralogique risque une dénonciation aux autorités compétentes.»

Signaler la perte

Le numéro en question appartiendrait à une entreprise située dans le canton d'Argovie. Or, comme ce numéro n'est pas attribué à un camion, il sera très difficile voire impossible d'identifier le chauffeur du poids lourd. Bernhard Graser note toutefois qu'il est rare qu'une personne roule intentionnellement sans plaque d'immatriculation valable.

Le porte-parole rappelle que toute personne ayant «perdu» sa plaque doit le signaler à l'office de la circulation et en demander une autre. Pour éviter une amende, il est possible de demander une autorisation spéciale auprès de la police, permettant de rouler quelques jours sans plaque.

Ton opinion