Canton de Neuchâtel: Il se montre menaçant durant son procès
Actualisé

Canton de NeuchâtelIl se montre menaçant durant son procès

Condamné à de la prison ferme pour avoir pris la tête de son ex-femme pour un punching-ball, l'individu rit et applaudit en plein tribunal.

par
fnt
(photo prétexte)

(photo prétexte)

Keystone

Il devait régner comme un air de film d'épouvante, jeudi, au Tribunal criminel du Littoral neuchâtelois, lorsque le prévenu s'est écrasé de rire en frappant des mains en pleine audience. Cet Espagnol de 34 ans était jugé pour avoir asséné en juillet 2016 une vingtaine de coups de poing au visage son ex-femme, puis avec un bougeoir en céramique, avant de l'étrangler fermement. Celle qui avait eu la mauvaise idée de le quitter n'a eu la vie sauve que grâce à l'intervention nocturne du couple qui l'hébergeait, comme l'évoquent ce vendredi plusieurs médias romands.

Jeudi, l'individu a d'ailleurs fait comprendre, hilare, à La Cour qu'il réserverait probablement un mauvais sort à sa belle-soeur une fois qu'il serait libre. Une certaine cohérence dans l'esprit de ce poète incompris qui avait déjà menacé l'amie de son ex-femme qui l'avait recueillie de «la démembrer», en février dernier lors d'une première audience de son jugement. Surprise? Les experts psy estiment le risque de récidive élevé chez cet homme «souffrant de troubles de la personnalité». Ils ont recommandé une thérapie.

Si la procureure a requis cinq ans de prison ferme pour cet Hidalgo un brin colérique et menaçant, la Cour, elle, l'a finalement condamné à trois ans et demi de peine privative de liberté, assortie d'un traitement psychiatrique en institution. Il a été reconnu coupable de tentative de meurtre, lésions corporelles simples, violation de domicile et aussi de violation grave qualifiée des règles de circulation. Car, oui: pour se rendre en pleine nuit à Cressier afin de retrouver sa femme et tenter de la massacrer, le condamné a commis des excès de vitesse à faire rougir des adeptes de cannonball, qui lui ont valu de se faire flasher par trois radars différents durant le trajet.

Ton opinion