Buenos Aires - Il se paie le site argentin de Google pour moins de 3 fr.
Publié

Buenos AiresIl se paie le site argentin de Google pour moins de 3 fr.

Un obscur internaute est devenu le propriétaire du nom de domaine local de Google pendant quelques heures.

Les internautes ont porté en triomphe le web designer Nicolas Kurona à grand renfort de mèmes.

Les internautes ont porté en triomphe le web designer Nicolas Kurona à grand renfort de mèmes.

Twitter

Se retrouver à la tête de Google n’est pas donné à tout le monde. Nicolas Kurona, lui, a prouvé le contraire, même si cela a duré quelques heures seulement. La semaine dernière, ce trentenaire argentin a vécu une aventure insolite en réussissant à racheter le nom de domaine local du géant du web pour la somme de 270 pesos (moins de 3 francs). «Je suis allé sur nic.ar (ndlr: organisation qui gère les noms de domaine en Argentine), j’ai vu le nom google.com.ar et je l’ai acheté légalement, j’ai la facture», a expliqué le web designer sur son compte Twitter.

Son action n’est pas passée inaperçue sur internet. Contrairement à google.com, l’adresse locale du moteur de recherche est devenue inaccessible vers 22 h 30 mercredi. Le problème a été résolu lorsque Google a fait savoir que le nom de domaine avait retrouvé son propriétaire légitime. Le jeune homme était entre-temps devenu une sorte de héros national. On en veut pour preuve les messages et les détournements d’images, comme celui qui le montre dans la peau de Diego Maradona lors de sa victoire en Coupe du monde.

Le mystère demeure autour des raisons qui ont permis l’achat du nom de domaine. Le groupe Open Data Cordoba, qui se consacre à suivre les noms de domaine enregistrés en Argentine qui arrivent à expiration, a indiqué que celui de Google était valable jusqu’en juillet 2021, et qu’il n’était théoriquement pas sur le marché. On suspecte une faille dans le système de l’organisation nic.ar.

(man)

Ton opinion

7 commentaires