Actualisé

Il se réfugie sur un candélabre

GENEVE. La semaine dernière, un Fribourgeois de 44 ans avait déjà été amendé pour troubles à l'ordre public. Il s'en était pris à un stand de l'UDC.

Visiblement, l'homme n'aime pas l'UDC. Et il le crie haut et fort... Samedi à 15h15,ce Fribourgeois de 44 ans, a été arrêté par la police alors qu'il créait du scandale à proximité des stands politiques de la place du Molard. Emmené au poste de Rive, il a été relaxé une demi-heure plus tard! On a beau lui avoir recommandé de ne pas retourner au centre-ville, il remet le cap sur le Molard. Cette-fois, l'homme est bien décidé à ne pas se faire pincer. Ni une ni deux, il se hisse au sommet d'un candélabre, juste devant le Bon Génie. Dans un état de surexcitation, tenant des propos parfois incohérents, il dénonce «les racistes et les fascistes». Il s'en prend à l'UDC mais aussi à Eric Stauffer, le député du MCG. La foule _ un millier de personnes - bloque la voie du tram. Les forces de l'ordre, les pompiers sont alertés. On déploye la grande échelle. Du haut de son perchoir, l'homme s'entretient avec des policiers, le médecin cantonal. «Il ne voulait pas redescendre», constate le porte-parole de la police, Philippe Cosandey. Le secteur est bloqué. La circulation a été paralysée. Finalement, c'est Michel Chevrolet qui a joué les négociateurs! «Il m'a dit que j'étais le seul en qui il avait confiance. Je l'ai accompagné à l'ambulance du SIS», explique le rédacteur en chef de Léman bleu. La circulation a été rétablie vers 18h. L'homme a été remis entre les mains des médecins. Hier matin, il était à nouveau libre. A samedi prochain!

Valérie Duby

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!