Actualisé 27.09.2018 à 21:14

SuisseIl sera bientôt permis de laisser sa voiture conduire

Dès que leur sécurité sera attestée, le Conseil fédéral pourra supprimer les obstacles aux véhicules autonomes.

Il est actuellement interdit de lâcher son volant en roulant.

Il est actuellement interdit de lâcher son volant en roulant.

Keystone

Le Parlement a fait un nouveau pas jeudi dans le sens de la conduite autonome. En acceptant une motion du groupe Vert'libéral, le Conseil des Etats a chargé le Conseil fédéral de lever les obstacles juridiques en la matière, dès que la sécurité de ces voitures intelligentes sera attestée.

Les bases légales doivent être adaptées afin que la Suisse puisse bénéficier des avantages techniques offerts par ces véhicules autonomes sans enfreindre les normes internationales. Le principal écueil pour l'instant est la loi sur la circulation routière. En effet, actuellement, il reste interdit de lâcher le volant de son véhicule lorsqu'il roule.

Par ailleurs, après ces changements, les assureurs devraient pouvoir faire recours contre les fabricants en cas d'erreur commise par une voiture circulant par elle-même. Les autos disposeraient de capteurs et de caméras. Il y aura en revanche des questions de protection des données à régler, a prévenu la ministre des Transports démissionnaire Doris Leuthard. Il y a donc encore un peu de chemin à parcourir.

Simplification des autorisations

Deux autres textes ont été votés au Conseil des Etats dans le domaine automobile. Les autorisations de modification du poids remorquable seront simplifiées, afin de faciliter le commerce.

Les sénateurs ont également accepté d'abroger certains émoluments dont doivent s'acquitter les importateurs de voitures. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!