Actualisé 03.10.2018 à 14:45

SuisseIl sera bientôt possible de louer des meubles Ikea

La multinationale suédoise planche actuellement sur une nouvelle offre de location de mobilier. Le concept devrait également être lancé en Suisse. Reste à voir s'il sera réellement rentable pour les clients.

von
rkn/ofu
Keystone/AP/Frank Augstein

Depuis près d'un an, Jesper Brodin est le nouveau patron d'Ikea. Il a récemment fait une annonce à la presse qui pourrait bien chambouler tout le modèle d'affaires de la multinationale: permettre la location et non plus seulement l'achat de meubles. L'offre s'adresse particulièrement aux personnes qui sont amenées à devoir déménager souvent, comme par exemple les étudiants, les expats ou certaines familles, rapportait dimanche la «NZZ am Sonntag».

Contacté, Ikea Suisse confirme ce lundi à «20 Minuten» que l'entreprise travaille de manière intensive pour également introduire le concept en Suisse. La firme n'a en revanche pas souhaité préciser la date à laquelle ce sera le cas.

L'entreprise a néanmoins révélé que seuls certains meubles présélectionnés pourront être loués.

«Etonné que l'offre n'existe pas encore»

Selon un porte-parole d'Ikea Suisse, les gens ressentent de nos jours moins souvent le besoin de posséder des choses. Cette tendance se constaterait surtout auprès des jeunes. Un avis partagé par Christian Fichter, expert en psychologie économique à la Haut école spécialisée Kalaidos. Selon lui, un nombre grandissant de personnes privilégient en effet la location à l'achat.

Tilman Slembeck, professeur en économie à la Haute école des sciences appliquées de Zurich, explique à nos confrères alémaniques: «Je suis étonné que cette offre n'existe pas déjà depuis longtemps. Aux Etats-Unis, la location des meubles est un concept bien établi depuis plusieurs années.» Comme les consommateurs sont de plus en plus mobiles, ils cherchent davantage de flexibilité, ajoute-t-il. Tilman Slembeck est d'ailleurs convaincu que le projet de la multinationale suédoise répond à un grand besoin de la clientèle.

Peur d'abîmer le matériel

Christian Fichter pense néanmoins que l'offre pourrait avoir des inconvénients pour les consommateurs. Il se demande notamment si louer des meubles ne reviendra pas plus cher que de les acheter. Or, pour répondre à cette question, il faudra attendre le lancement officiel du service. En attendant, Christian Fichter pointe un autre problème: «Il se pourrait que les gens ne se sentent pas vraiment chez eux avec de meubles qui ne leur appartiennent pas. Par peur de les abîmer et de devoir payer un supplémentent lors de la restitution, certains pourraient ne pas oser vivre normalement chez eux.»

Bien que peu répandue, la location de meubles n'est pas une nouveauté en Suisse. Un coup d'oeil sur le Net montre que diverses firmes proposent déjà ce type d'offres, notamment à Lutry, Lausanne et Lucerne.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!