Football: Mario Balotelli s’insurge contre les dirigeants italiens
Publié

FootballMario Balotelli s’insurge contre les dirigeants italiens

Le joueur italien prétend ne pas faire de politique. Et pourtant, il a publié une longue story sur Instagram pour dire tout le mal qu’il pensait de la gestion de la crise du Covid-19 en Italie.

par
Claude-Alain Zufferey
Mario Balotelli est de retour dans le championnat italien, en Serie B avec Monza. Hors des terrains, il n’hésite pas à donner son avis sur tous les sujets. Dernier en date, la gestion de la crise du coronavirus en Italie.

Mario Balotelli est de retour dans le championnat italien, en Serie B avec Monza. Hors des terrains, il n’hésite pas à donner son avis sur tous les sujets. Dernier en date, la gestion de la crise du coronavirus en Italie.

AFP

Les mesures prises pendant les fêtes de fin d’année semblent porter leurs fruits dans la péninsule italienne. Et pourtant, Mario Balotelli y trouve à redire et, une nouvelle fois, ne se prive pas de donner son avis. Il n’aime pas du tout la manière dont ses autorités ont géré l’urgence sanitaire liée à la pandémie de coronavirus.

Ni de gauche ni de droite

Dans un long post publié sur Instagram, son mode d’expression préféré, l’attaquant de Monza (Serie B) s’est dit déçu et fustige la classe politique en place. «Je ne suis pas de gauche, je ne suis pas de droite, je ne prends jamais de positions politiques. Les gars, les cas sont de plus en plus nombreux, et je ne comprends vraiment pas pourquoi nous avons dû passer Noël et le Nouvel-An comme ça! Ils nous ont enfermés, puis enfermés à nouveau.»

«Tous ces efforts pour en arriver à un nouveau confinement total?»

Mario Balotelli

Mario Balotelli peine à comprendre l’utilité de la division du pays en zones jaune, rouge et orange selon le degré d’urgence sanitaire: «Quel est le type de zone rouge où la circulation est presque revenue à la normale? Tous ces efforts pour en arriver à un nouveau confinement total?»

«L’Italie se détériore à cause de quelques-uns, et j’ai mal au ventre.»

Mario Balotelli

Selon l’international italien, si la situation s’est dégradée à ce point c’est de la faute du gouvernement. Et il ajoute: «Mais est-il possible que l’Italie et ceux qui y vivent ne puissent pas être gérés de manière saine et honnête? L’Italie c’est l’Italie, les gars… Il n’y a rien à dire… C’est le plus beau pays du monde, mais il se détériore à cause de quelques-uns, et j’ai mal au ventre.»

Ton opinion

93 commentaires