Actualisé 17.05.2016 à 17:31

LucerneIl traverse la cantine de son école en... scooter

La vidéo d'un gymnasien lucernois, le montrant en train de faire le pitre dans le réfectoire de son école, fait le buzz sur le Net. Le recteur a pris la chose avec humour, mais a sévi.

von
Daniela Gigor/ofu

Levin Bertoni a trouvé une manière bien à lui de fêter le dernier jour d'école avant les examens de matu. Vendredi dernier, le jeune homme de 19 ans a traversé la cantine de son établissement scolaire, le gymnase Alpenquai à Lucerne, au guidon de son scooter. «Pendant la dernière semaine de cours, nous sommes un peu moins concentrés que d'habitude», explique-t-il à nos collègues de «20 Minuten».

Tout a commencé par un simple défi lancé à une camarade: «Je lui ai promis 5 francs si elle traversait la cantine tout en étant déguisée. C'est ce qui m'a donné l'idée de me lancer aussi et de faire quelque chose de drôle.»

«Je ne pouvais pas faire marche arrière»

Afin de préserver son anonymat, Levin Bertoni avait pris soin de porter un casque et de masquer son numéro de plaque. Mais ses plans semblent avoir fuité d'une manière ou d'une autre: «Lorsque je suis arrivé au réfectoire en scooter, la cantine était pleine à craquer. Je ne pouvais pas faire marche arrière.» Un de ses camarades a même filmé la scène avec son téléphone portable et a posté la vidéo sur Facebook.

Lundi, l'enregistrement avait déjà été vu plus de 100'000 fois. Depuis la semaine dernière, le téléphone du gymnasien en dernière année ne cesse de sonner. «C'est incroyable de voir le nombre de personnes qui m'appellent», se réjouit Levin, qui compte profiter de sa récente notoriété pour faire avancer sa carrière de chanteur.

«Des gamineries»

Contacté, le recteur de l'établissement, Hans Hirschi, prend l'affaire avec humour: «Il s'agit ici de gamineries. J'espère qu'il gagnera encore en maturité d'ici à la fin de l'année, d'autant plus qu'il doit encore passer ses examens. Pas question toutefois de laisser passer sans rien dire!» Levin devra prêter main forte aux concierges pendant une journée, mais sa blague n'aura pas d'incidences sur l'obtention de son diplôme. Il ne se formalise pas: «L'important c'est que je puisse passer mes examens».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!