Il traverse Paris en calèche pour manifester

Actualisé

Il traverse Paris en calèche pour manifester

De la Tour Eiffel à la place Beauvau, le patron d'une calèche pour touristes a traversé Paris samedi après-midi pour demander la levée de l'interdiction d'exercer qui lui a été notifiée vendredi par la police.

La calèche, tirée par un percheron canadien de robe marron, nommé Nicety, cinq ans, et conduite par Philippe Delon, 44 ans, patron de «Paris Calèches, service hippomobile de promenade», est partie du Champ de Mars pour atteindre la place beauvau, sous le regard curieux des touristes et des passants. La police du VIIe arrondissement «m'a demandé hier (vendredi) de partir de mon emplacement au bas de la Tour Eiffel car je n'ai pas d'autorisation écrite», a expliqué à l'AFP M. Delon. «Je me rends donc au ministère de l'Intérieur pour obtenir enfin une autorisation écrite de stationnement effectif au pied du pilier Est de la Tour Eiffel», a-t-il ajouté. Une demie-heure après avoir stationné sa calèche couleur grenat devant les grilles de la place Beauvau, le chef d'entreprise autodidacte, qui s'est lancé dans cette aventure il y a un an et demi, a pu parler à des interlocuteurs du ministère de l'Intérieur et de l'Elysée. «Ca semble avancer, ils m'ont assuré que je recevrai un appel téléphonique la semaine prochaine pour régler cette situation, si ça fonctionne je n'aurai pas fait tout ça pour rien», s'est rassuré M. Delon. Quarante ans après la disparition des dernières calèches dans la capitale, Philippe Delon a relancé les promenades en calèche la veille de Noël, en 2006, comme cela peut se faire à Séville, Florence, Rome, Vienne, New- York ou encore Montréal. Il a d'abord promené les touristes le week- end, puis la semaine, pour 50 euros et 70 euros avec le champagne à bord. «C'est quand même anormal que la ville la plus romantique au monde n'ait pas de calèches!», a-t-il lancé, avant d'ajouter qu'à terme, il aimerait «stationner deux autres calèches, sur la place de l'Opéra et à Notre-Dame».

ë-û asm/ed/phi/it

(ats)

Ton opinion