Suisse: Il trouve un morceau de verre au fond de sa bouteille de bière
Publié

SuisseIl trouve un morceau de verre au fond de sa bouteille de bière

Après avoir acheté une bière Moretti à la Coop, un client a eu la mauvaise surprise de découvrir un débris de verre de plusieurs centimètres qui flottait à l’intérieur.

Le tesson de verre flottait au fond de la bouteille.

Le tesson de verre flottait au fond de la bouteille.

Twitter/Capture d’écran

Un client de la Coop a trouvé un morceau de verre de plusieurs centimètres dans une bouteille de bière de la marque Birra Moretti. Il a fait part de sa découverte et exprimé sa colère sur Twitter: «On ne s’attend pas à trouver ça dans une bière», a-t-il écrit en anglais, accompagnant son message de deux émojis en colère.

Coop a réagi en lui répondant directement – également en anglais: «Nous sommes vraiment désolés […] Il s’agit d’un problème très grave et nous aimerions le clarifier. Merci beaucoup. Veuillez garder la bouteille. Nous pouvons en avoir besoin.»

Melanie Grüter, porte-parole de Coop, assure que le détaillant a déjà contacté le fabricant. «Nos fournisseurs sont tenus par la loi et par contrat de respecter nos exigences de qualité, les prescriptions et les normes de la branche. Et «des produits de haute qualité et irréprochables sont la priorité de Coop», rappelle-t-elle.

Coop se fournit en Birra Moretti auprès de Heineken Suisse. La brasserie a aussi lancé une enquête après avoir appris la découverte du tesson de verre. «Nous sommes au courant de l’incident et notre équipe y travaille en priorité. Comme nous surveillons et documentons sans faille toutes les étapes de la production, nous sommes confiants de pouvoir bientôt clarifier le cas», déclare Antonio Govetosa, directeur des affaires d’entreprise chez Heineken Suisse.

«À ce jour, nous partons du principe qu’il s’agit d’un cas isolé regrettable», poursuit-il. Quant à savoir si les mesures de contrôle de sécurité alimentaire ont échoué, il n’y a pas de réponse définitive. «Nous avons les exigences les plus élevées en matière de sécurité et de qualité, et nous sommes certifiés de manière indépendante. Au cours du processus, les produits sont contrôlés à plusieurs reprises, tant sur le plan technique que sensoriel, avant de quitter la brasserie. La marge d’erreur est presque inexistante», conclut-il.

(pro/aze)

Ton opinion

32 commentaires