Recrutée par Al-Qaïda: Il tue sa fille pour empêcher un attentat

Actualisé

Recrutée par Al-QaïdaIl tue sa fille pour empêcher un attentat

Un Irakien a tué sa fille après avoir découvert que la jeune femme avait été recrutée par Al-Qaïda pour commettre un attentat-suicide dans une région au nord de Bagdad.

Al-Qaïda tente d'enrôler des femmes pour perpétrer des attaques-suicide car elles passent plus facilement que les hommes les contrôles de police grâce aux vêtements traditionnels des musulmanes, sous lesquels elles cachent leurs explosifs.

Les attentats-suicide ont coûté la vie à des centaines de civils et des membres des forces de sécurité irakiennes depuis le début de la guerre en Irak.

Le meurtre a été découvert lorsque les forces de sécurité, qui recherchaient la jeune femme soupçonnée d'avoir des liens avec Al-Qaïda, ont fait irruption dans la maison de son père jeudi près de l'ancien bastion de l'insurrection sunnite de Baqouba, à quelque 60km au nord-est de Bagdad, selon le commandant Ghalib al-Karkhi, un porte-parole de la police de la province de Diyala.

Le père, Najim al-Anbaky, a été interpellé lors du raid. Au cours de son interrogatoire, il a déclaré à la police qu'il avait tué sa fille, Chahlaa, un mois plus tôt parce qu'il avait découvert qu'elle avait l'intention de se faire exploser lors d'un attentat-suicide pour le compte d'Al-Qaïda, a expliqué le commandant Al-Karkhi à l'Associated Press.

Une kamikaze est à l'origine de l'une des attaques les plus meurtrières cette année en Irak. Elle a fait sauter sa charge explosive au milieu de pèlerins chiites, faisant 54 morts à Bagdad en février. (ap)

Ton opinion