Justice: Il tue sa partenaire lors d'une séance sado-maso
Actualisé

JusticeIl tue sa partenaire lors d'une séance sado-maso

Un Allemand de 39 ans a été condamné jeudi à 10 ans de prison après une séance sado-masochiste ayant mal tourné: il a été reconnu coupable d'avoir frappé sa jeune partenaire avec une poêle à frire, de l'avoir étranglée puis de l'avoir violée post-mortem.

Michael F., scientifique expert en dinosaures et photographe amateur, avait rencontré sa victime, une mannequin de 20 ans, via internet. Elle avait accepté de poser pour lui en vue de photos sado-maso, a expliqué le tribunal de Potsdam, près de Berlin.

L'accusé a reconnu lors de son procès qu'il avait étranglé sa partenaire, mais a soutenu que sa mort était un «accident» car il avait serré trop fort. Il a par ailleurs affirmé qu'il ne savait pas que la jeune femme était morte au moment où il a eu des rapports sexuels avec elle.

La défense, observant que la jeune femme était consentante pour participer à des jeux sexuels, avait plaidé l'homicide involontaire et souhaité une peine clémente de trois ans de prison.

L'accusation, au contraire, avait requis 14 ans, a indiqué à l'AFP le président du tribunal, Frank Tiemann.

Michael F. a finalement été condamné pour assassinat et atteinte à la dignité des morts. Au vu d'expertises concluant à des «fantasmes de violence et de meurtre longtemps refoulés», la cour a en outre ordonné son internement en hôpital psychiatrique.

(afp)

Ton opinion